Mobile : Free veut des numéros en '06' et entend couvrir tout le territoire

Cloud

Les nouveaux numéros en ’07’ ne lui faciliteront pas la tâche, estime l’opérateur

On le sait, l’Arcep, le régulateur des télécoms entend modifier le plan de numérotation national des mobiles afin d’éviter une saturation des “06” en mettant à disposition les numéros “07” pour les opérateurs de téléphonie mobile. En effet, la totalité des numéros restants en ’06’ devrait avoir été exploitée d’ici 2010.

Le régulateur devrait néanmoins réserver quelque trois millions de numéros mobiles “06” au futur entrant, “en tenant compte des besoins des opérateurs mobiles, y compris virtuels, et notamment d’un éventuel nouvel opérateur de réseau mobile”, indique un communiqué.

Alors qu’il est encore loin d’avoir obtenu la fameuse 4e licence de téléphonie mobile, Free entend dès à présent réserver ces 3 millions de numéros en “06”. Et il le fait savoir. “Nous avons écrit à l’Arcep pour lui demander de réserver une tranche importante de numéros au futur opérateur. Le ’06’ est le symbole de la téléphonie mobile. Si le nouvel opérateur est marqué par le ’07’, ce n’est pas le meilleur moyen de lui faciliter la tâche”, a déclaré Maxime Lombardini, directeur général de Free lors du ‘Buzz média Orange-Le Figaro’.

Concernant ses ambitions dans le mobile, Free ne change pas de discours: son objectif, faire baisser la facture d’un foyer de 1.000 euros par an.“C’est simple, le coût de production d’une minute de communication s’élève entre 1 et 3 centimes d’euros. Or, la minute est actuellement facturée 34 centimes au-delà du forfait. En France, les forfaits sont très élevés”, lance le dg.

Par ailleurs, Free confirme que ses objectifs sont nationaux :“Notre projet, c’est clairement une couverture nationale. Nous n’allons pas exclure les zones de faible densité. Au contraire, l’arrivée d’un 4e opérateur, cela veut dire plus d’argent pour réduire les zones blanches, si les autres opérateurs sont volontaires”.

Reste que pour parvenir à ses fins, Free devra investir au moins 1 milliard d’euros dans des infrastructures. Tout en dépendant massivement dans la fibre optique. Le trublion du Net aura-t-il les reins assez solides pour mener de front ces deux défis dans un contexte économique peu porteur ?

Rappelons que les nouvelles fréquences pour le mobile devront être attribuées “avant l’été”. Il y aura trois lots de 5 Mhz dont deux ouverts à tous (c’est-à-dire aux trios opérateurs en place), et le troisième réservé à un nouvel entrant“de façon à permettre une amélioration de l’offre des opérateurs”.Un débat à l’Assemblée nationale tranchant définitivement cette question aura lieu en février.

Ce scénario favorise l’arrivée d’Iliad-Free, seul candidat officiel à une 4e licence. Mais rappelons que l’opérateur conditionne sa candidature à une baisse du prix de la licence (619 millions d’euros) ou au moins à un étalement. Un point sensible qui froisse les opérateurs en place et qui n’a pas été évoqué par le gouvernement….


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur