Mobile : Microsoft renforce son offre pro et étoffe Windows Mobile

Cloud

Redmond annonce System Center Mobile Device Manager pour les pros et la version 6.1 de son système d’exploitation mobile

Comme nous vous le révélions en février dernier lors du Mobile World Congress de Barcelone, Microsoft reprend la main sur le marché de la mobilité professionnelle avec System Center Mobile Device Manager 2008 (ouf!…).

Toujours derrière l’ultra-dominateur Blackberry, l’éditeur entend jouer la carte de l’innovation. “Nous continuons notre percée. Mais nous avons l’intention de reprendre la main avec des innovations. Nous allons mettre à disposition System Center Mobile Device Manager (SCMDM) qui permettra de gérer une flotte de mobiles comme une flotte de PC. Ce service intègre des outils d’administration et de sécurité fortement demandés par les entreprises comme la désactivation à distance, la politique d’administration des combinés, le VPN, le blacklisting…, le tout gérable et déployable depuis une seule source”, nous expliquait en février Nicolas Petit, directeur France de Windows Mobile.

SCMDM sera couplé à la nouvelle version de Windows Mobile, la 6.1, qui a également été lancée ce lundi. “Les entreprises peuvent assurer un partage efficace de l’information, ajouter de nouveaux terminaux en toute facilité et mobiliser leurs collaborateurs au fur et à mesure que leurs besoins évoluent”, déclare John O’Rourke, directeur général de la division Communications Mobiles de Microsoft

Concrètement, cette solution propose des fonctionnalités permettant de gérer une flotte de terminaux mobiles de la même manière qu’un parc de PC Windows en prenant en compte l’économie des ressources et la protection des données. Elle permet également aux utilisateurs d’accéder à toutes les informations dont ils ont besoin pour optimiser leur productivité. Un réseau privé virtuel (VPN) mobile autorise un accès sans fil sécurisé aux données et mises à jour applicatives de l’entreprise.

On l’a dit, Mobile Device Manager est pensé pour Windows Mobile 6.1, première évolution de l’OS de la firme en attendant la version 7 qui devrait débarquer l’année prochaine.

Encore une fois, Microsoft semble mettre l’accent sur le grand public et les services. En d’autres termes, il s’agit de mieux résister à la concurrence de l’iPhone d’Apple ou encore d’Ovi de Nokia.

“Nous voulons démocratiser les usages de l’Internet mobile en rendant plus simple l’utilisation de nos services Web (recherche, email, messagerie instantanée) sur mobiles.Nous allons refondre totalementInternet Explorer pour mobile. Nous voulons étendre le spectre des usages. Cette stratégie passe par des rachats comme celui de MusiWave ou plus récemment de Danger, une société qui développe depuis 10 ans des services permettant aux utilisateurs de rester en contact avec leurs amis et collègues”, expliquait Nicolas Petit.

Et en effet, la chose la plus visible dans cette version 6.1 c’est la nouvelle mouture d’Internet Explorer (qui sera dispo au 3e trimestre) qui promet de retrouver sur son smartphone la qualité de navigation Web d’un PC. Fera-t-il aussi bien que Safari d’Apple ?

Ainsi, il est désormais possible de visionner les pages Web en mode plein écran. La nouvelle version d’IE mobile prend également en charge les standards H264, Silverlight et Flash. Elle permet également la personnalisation de la page d’accueil, la possibilité de zoomer sur une portion de page, la lecture de vidéos intégrées dans un site Web.

Par ailleurs, Windows Mobile 6.1 permet l’affichage des SMS sous forme de fils de discussion, propose un gestionnaire des tâches natif et un nouveau utilitaire de configuration pour comptes de messagerie.

Avec ces nouveautés, Microsoft entend soutenir la croissance de son OS qui se taille déjà une belle part dans la marché des smartphones. Il équipe à ce jour certains modèles de 50 constructeurs distribués par 160 opérateurs mobiles dans le monde. Selon Canalys, sa part de marché mondiale est de 13%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur