Mobile : Vodafone met un petit pied dans la VoIP

Régulations

L’opérateur britannique a présenté une application qui permet de téléphoner
via Internet notamment via Skype. Mais ce service ne sera pas commercialisé
pour l’instant

Avec l’essor des réseaux haut débit sans fil, la question de la téléphonie sur Internet via un mobile commence sérieusement à se poser. Pourquoi en effet de ne pas proposer ce services à partir d’un mobile ? La réponse est simple : en téléphonant en mode IP, on contourne les réseaux des opérateurs, d’où une baisse de leurs revenus.

Mais il semble clair que cette fonctions devra à terme être proposée aux utilisateurs professionnels et grand public. Au sein de nouveaux forfaits spécifiques par exemple.

Le géant Vodafone a ainsi présenté au CeBIT un service baptisé Starfish qui permet à l’utilisateur de visualiser une liste de contacts issus de plusieurs groupes de discussions ou de logiciels de communication via internet, tels que MSN, Yahoo, AOL et surtout Skype, de leur envoyer des messages et de réaliser des appels téléphoniques.

Pour autant, Vodafone n’a pas décidé si cette application serait proposée ou non à ses clients dans le futur. La baise de trafic sur le réseau traditionnel de l’opérateur étant difficilement quantifiable.

Rappelons néanmoins que Skype est proposé au sein de forfaits payants par l’opérateur 3 et par E-Plus. Il existe également une version de Skype pour Pocket PC. Mais les exemples sont encore très rares et les opérateurs traînent des pieds.

D’ailleurs, le trublion des télécoms a saisi la FCC, le régulateur américain des télécoms afin d’empêcher les opérateurs de contrôler quel appareil ou quel logiciel peut se connecter à leur réseau.

L’éditeur se base sur le règlement ‘Carterfone’, promulgué en 1968 qui imposait à à AT&T la possibilité aux abonnés de connecter n’importe quel combiné au réseau, à partir du moment où il n’endommage pas le réseau fixe. Skype estime que ce règlement doit s’imposer au secteur des mobiles.

À l’origine, Skype sur mobile devrait être opérationnel depuis un an, en particulier sur les téléphones Nokia. Mais pour l’instant cet objectif est compromis.

Outre le ‘blocage’ des opérateurs dénoncé par Skype, cette évolution se heurte à des difficultés techniques et au manque de terminaux adaptés.

Le co-fondateur et actuel CEO de Skype, Niklas Zennström, expliquait il y a quelques mois : “Il y a encore de nombreux obstacles techniques à surmonter, ce qui fait que ce challenge est encore plus difficile à mener à bien que ce qui était envisagé.”

Pour Pour Jérôme Archambeaud, patron de Skype France, “L’arrivée de Skype n’est pas un risque pour le chiffre d’affaires voix des opérateurs. Au contraire, ce genre de services est gagnant-gagnant pour les deux parties. Skype se présente comme un service 3G supplémentaire et à forte valeur ajoutée”.

Enfin, notons qu’en France, l’opérateur Orange annonce l’ouverture de ses 30.000 hotspots Wi-Fi au mobile hybride Unik. Principal avantage : ces appels sont gratuits et illimités puisqu’ils sont intégrés au forfait ADSL de l’abonné. Le service sera disponible en juin.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur