MobileIron VSP, une solution pour sécuriser les smartphones personnels dans l’entreprise

MobilitéSécuritéSmartphonesTablettes

La solution de gestion de MobileIron entend répondre à la problématique d’ouverture du SI de l’entreprise aux terminaux mobiles personnels des salariés.

Créée aux Etats-Unis (à Mountain View en Californie) au printemps 2007, la société MobileIron vient d’ouvrir son bureau français. Il sera dirigé par Sid-Ahmed Lazizi chargé de la zone Europe du Sud. De Palm à Sybase en passant par Sparus ou iAnywhere, Sid-Ahmed Lazizi oeuvre depuis 20 ans dans le secteur de la mobilité des entreprises.

MobileIron se donne pour objectif de « répondre à la demande croissante des entreprises face à la problématique de gestion de la sécurité des mobiles », résume le responsable. Une demande qui touche tous les secteurs, de manière horizontale. « Les stratégies d’OS unique des entreprises n’existe plus car il y a désormais une forte tendance des salariés à apporter leurs propres terminaux mobiles. Et certaines sociétés autorisent désormais les utilisateurs à accéder aux données de l’organisation depuis leurs terminaux personnels, rappelle notre interlocuteur. Ce qui Implique des coûts de communication via les connexions aux applications et d’accès aux données de l’entreprises. En plus du risque d’échapper aux contrôle de l’IT. »

Les tablettes poussent les entreprises à accélérer la sécurisation des mobiles

La jeune entreprise propose donc une solution globale de gestion des terminaux mobiles à travers son offre Virtual Smartphone Platform (VSP). Celle-ci permet de construire différentes politiques de sécurité mobile : séparer les données personnels et professionnelles sur le terminal, gestion et verrouillage à distance des terminaux, accès sécurisés aux données de l’entreprise, contrôle des volumes de données consommées avec alertes aux utilisateurs et administrateurs, etc. « Nous allons plus loin avec la démarche de contrôle de coûts en temps réel », précise Sid-Ahmed Lazizi, y compris le contrôle du téléchargement des applications. De quoi rassurer les administrateurs (et accessoirement les services financiers) qui disposent d’une visibilité totale avec rapport immédiat sur le statut du client depuis la console d’administration.

Autre aspect différenciant de la solution, son support multi-plateforme. VSP supporte les environnements BlackBerry, Windows Mobile/Phone 7, iPhone, Android et même Palm et Symbian. Les tablettes sont naturellement prises en compte. C’est même « un facteur qui pousse les entrerprises à accélérer la gestion de la sécurité des terminaux mobiles », assure notre interlocuteur.

Jusqu’à 20.000 terminaux

VSP s’installe au niveau de l’infrastructure sous forme d’une appliance physique ou virtuelle et nécessite le déploiement d’un agent sur les terminaux visés. Un déploiement qui peut s’effectuer en back office, par les airs (OTA) ou en poussant l’utilisateur à se référencer via un portail web. La gestion des certificats (pour l’authentification des terminaux) est également prise en charge. Une offre hétéroclite visant à répondre à toutes les situations. « Cela dépend vraiment de la culture de chaque entreprise et de ses ressources disponibles selon les volumes. »

Pour l’heure disponible en anglais et, depuis la récente version 4.1 de la solution, en japonais, la localisation en français (ainsi qu’en allemand, espagnol, italien, chinois et coréen) sera annoncée « prochainement ». Sans toutefois que le dirigeant soit en mesure de fournir une date ou période précise. « Nous avons la volonté de localiser notre solution pour être plus proche de nos clients. » L’offre démarre à partir de 100 terminaux et peut en supporter jusqu’à 20.000. « Au-delà, on monte la plate-forme en redondance. » MobileIron n’hésite pas à afficher ses ambitions : « A terme, nous pensons disposer de tout ce qu’il faut pour réussir en toute indépendance et devenir leader du secteur », assure Sid-Ahmed Lazizi. La solution est proposée à partir de 65 euros à l’achat ou 3,5 euros par mois en location par utilisateur.

(Article mis à jour le 28/03/2011)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur