Mobiles 3G : les investissements repartent

Les choses s’accélèrent dans la 3G, la troisième génération de téléphonie mobile qui doit permettre des transferts de données à haut vitesse (UMTS, Edge, CDMA…). Alors que l’UMTS est prévu pour la deuxième moitié de 2004 en Europe, Nokia constate une hausse des investissements des opérateurs dans ce domaine.

« Il y a clairement du changement dans l’air. Nous avons constaté une accélération de (la demande en) réseaux de télécommunications de troisième génération après les vacances d’été », a indiqué Jukka Bergqvist, vice-président de Nokia en charge des réseaux, lors d’un entretien mardi en marge du salon annuel du constructeur consacré à l’Internet mobile. Nokia a annoncé avoir vendu 27.000 stations WCDMA, utilisées au Japon et en Europe, et qui permettent la visioconférence sur téléphones portables. Le constructeur finlandais revendique plus de 30% de ce marché en développement. Les investisseurs cherchent des signes de stabilisation du marché des réseaux de télécommunications mobiles évalué à 30 milliards d’euros par an, après une chute de 40% ces deux dernières années, en raison de l’arrêt des investissements des opérateurs.