Mobiles : 50 millions d’abonnés en Afrique de l’Ouest

Cloud

La croissance sur le continent atteint 39% sur un an et dépasse les 58% pour
l’Afrique de l’Ouest

Si l’Inde et la Chine représentent les deux puissantes locomotives des marchés émergents en matière de téléphonie mobile, on a tendance à vite oublier le continent africain.

Là aussi, le mobile se développe à grande vitesse, notamment dans les nombreux pays où les infrastructures de téléphonie fixe sont rares ou défectueuses.

Ainsi, Informa Telecoms & Media observe une forte hausse du nombre d’abonnés, notamment en Afrique de l’Ouest, dopant ainsi l’économie de la région.

Selon le cabinet d’études, le nombre d’abonnés mobiles en Afrique de l”Ouest a atteint 49,3 millions de personnes à la fin 2006. “Le marché mobile en Afrique de l”Ouest a augmenté plus rapidement que celui de l”Afrique dans son ensemble en 2006, enregistrant une croissance des abonnements de 58%, par rapport à 39% pour le continent”, explique Thecla Mbongue, Analyste à Informa Telecoms & Media. De plus, “la région devrait continuer à soutenir un taux de croissance plus élevé que la moyenne du continent dans les 5 prochaines années”, ajoute-t-elle.

Les prévisions indiquent déjà que le Nigeria devrait devenir le plus grand marché mobile d’Afrique à la fin 2007 avec près de 40 millions d’abonnés, devant l’Afrique du Sud.

Informa Telecoms & Media prévoit que les abonnements mobiles en Afrique de l’Ouest augmenteront de 100 millions d’ici 2011, représentant une croissance de 112% par rapport à la fin 2006. Le taux de pénétration en Afrique de l’Ouest devrait faire un bond de 18% à 34% dans les 5 prochaines années, suivant une hausse du même ordre dans l”ensemble de l’Afrique, de 21% en décembre 2006 à 34% à la fin 2011.

On comprend alors mieux pourquoi France Télécom multiplie les opérations en Afrique. Rappelons que l’opérateur historique français s’est offert des licences mobiles en Guinée, Guinée Bissau et en République de Centre-Afrique.

Cette pénétration du mobile permettrait donc de doper l’économie des pays concernés. Selon une étude publiée par la GSM Association, une croissance de 10 points du taux de pénétration mobile engendre une augmentation de 1,2 point du taux de croissance économique d”un pays dans les marchés en développement. Difficile néanmoins à vérifier…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur