Mobiles: bientôt 50% de la population mondiale sera abonnée

Régulations

De nombreux efforts restent à faire, notamment en matière de couverture

Le mobile a quasiment réussi son pari: devenir un objet incontournable. Selon le cabinet Informa Telecom & Media, 3,3 milliards de personnes dans le monde auraient souscrit un abonnement mobile, soit quasiment un habitant de la planète sur deux.

Aujourd’hui, disposer d’un portable coule de source. L’évidence s’est imposée au fur et à mesure des années. En conséquence, le nombre de pays disposant d’une couverture réseau n’a pas cessé d’augmenter passant de 35 en 1987 à 224 en 2007. Selon Mark Newman, dg de la recherche au sein de ce cabinet d’analyse, “un certain nombre d’études récentes ont montré l’impact largement positif des téléphones mobiles sur les marchés émergents”.

Si le taux de pénétration du mobile et le nombre d’abonnés n’ont cessé de progresser, le chiffre de 3,3 milliards met en lumière quelques disparités, notamment dans les réseaux. Ces derniers parviennent à couvrir 90% de la population mondiale. Cependant, 40% de population mondiale n’a pas accès au réseau. De fait, 1 0% des habitants de la planète ne bénéficient ni de réseau… ni de mobiles.

En outre, même sur les marchés dits matures, tout le monde ne dispose pas d’un mobile. L’Italie, par exemple, affiche un taux de pénétration supérieur à 100%. En fait, un grand nombre d’usagers souscrivent à plusieurs abonnements.

L’une des disparités les plus criantes concerne l’Arpu (le revenu moyen par abonné). Si les usagers britanniques ou Quatari paient en moyenne 70 dollars par mois, des utilisateurs ukrainiens ou bangladeshis déboursent pas plus de 3 dollars mensuels.

Le taux de pénétration mondiale des mobiles devrait croître dans les années à venir avec les assauts programmés des fabricants et des opérateurs occidentaux en direction des marchés émergents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur