Mobiles : Deutsche Telekom se renforce aux USA avec SunCom

Régulations

T-Mobile s’empare de SunCom Wireless, opérateur régional pour plus d’un
milliard et demi de dollars

La concentration des opérateurs régionaux mobiles américains se poursuit à grande vitesse. Cette fois, c’est T-Mobile, la filiale US du géant allemand Deutsche Telekom qui entre dans la danse en annonçant le rachat de SunCom Wireless pour 1,6 milliard de dollars.

L’opérateur allemand offre 27 dollars en cash pour chaque titre de SunCom, soit une prime de 22,7% sur le cours de clôture de sa cible vendredi à Wall Street.

La transaction, qui devrait être bouclée au premier semestre 2008, pourrait générer des synergies d’environ un milliard de dollars, a ajouté le groupe dans un communiqué.

SunCom est basé en Pennsylvanie et propose des services de téléphonie mobile dans le sud-est des Etats-Unis. Il compte plus de 1,1 million de clients aux USA, mais aussi au Porto Rico et dans les Iles Vierges. L’opérateur a réalisé au premier semestre un chiffre d’affaires de 242,5 millions de dollars, contre 206,7 millions un an plus tôt.

Avec cet achat, « nous renforçons T-Mobile USA et le secteur du portable, porteur de croissance, dans son ensemble, grâce à une base de clients plus large et au développement du réseau mobile », souligne le patron de Deutsche Telekom, Rene Obermann, cité dans le communiqué.

L’opération apporte un ballon d’oxygène à sa filiale américaine, longtemps en difficultés, et qui fait état de rumeurs de ventes persistantes.

Elle illustre également un fort mouvement de concentration au niveau régional. En juillet dernier, AT&T a confirmé le rachat de Dobson Communications pour 2,8 milliards de dollars (2,1 milliards d’euros) en cash. Dobson dessert essentiellement les zones rurales des États-Unis.

Quelques mois avant, le 5e opérateur mobile du pays, Alltel, annonçait son rachat par le fonds d’investissement Pacific Group (TPG) et la banque d’affaires Goldman Sachs (GSCP) pour la colossale somme de 27,5 milliards de dollars en cash.

Rappelons que le marché américain du mobile est dominé par Cingular (racheté par AT&T) avec une part de 25%, qui fait jeu égal avec Verizon (Verizon et Vodafone). Ils sont suivis de très près par Sprint-Nextel (24%). Viennent derrière T-Mobile USA (Deutsche Telekom) avec 11% et Alltel (5%).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur