Mobiles: DoCoMo tourne le dos à Microsoft

Régulations

Les projets de l’opérateur japonais excluent les produits de la firme

Mauvaise nouvelle pour Microsoft. DoCoMo, la filiale mobile du premier opérateur japonais NTT est en train de fermer sa porte aux produits de Microsoft dédiés à la téléphonie mobile. Les projets de l’opérateur en matière de combinés mobiles 3G (service FOMA) excluent Microsoft au profit de Symbian et de Linux.

Ce n’est pas une surprise. On connaît les différences culturelles entre les deux géants. Surtout, les derniers modèles 3G de l’opérateur annonçaient déjà la couleur avec un OS 100% Linux (relire notre article). La firme de Bill Gates se voit donc freinée dans ses projets de domination du marché de la mobilité. La firme attaque ce secteur depuis plusieurs années avec plus ou moins de bonheur. Sur le marché des PDA, l’éditeur est désormais le premier devant PalmSource (relire notre article). Mais sur le marché des appareils communicants (mobiles, smartphones, PDA hybrides…), Microsoft a beaucoup de mal à s’imposer. Son Windows Mobile est en effet distancé par Symbian (un consortium regroupant notamment Nokia et Sony-Ericsson). Sans parler de la concurrence de Linux. Et cette situation ne devrait pas s’améliorer si DoCoMo dit non définitivement aux produits de Microsoft. Interrogé sur le non support de Windows Mobile, un représentant de DoCoMo aurait indiqué : “La compagnie ne soutient pas le support d’autres systèmes d’exploitation. Pour vous dire la vérité, nous n’aimons pas Windows et nous ne comptons pas investir dans cet O.S. Windows n’est pas fait pour la mobilité, les fichiers sont trop gros”. Voilà qui a le mérite de la clarté. Conçue pour réduire les coûts des constructeurs et accélérer les lancements de nouveaux terminaux, la plate-forme de DoCoMo regroupe du middleware pour les principaux services, des modules personnalisés pour le système d’exploitation, des drivers, des logiciels applicatifs, l’émulateur pour PC et de la documentation. La version Linux de cette plate-forme a été conçue en partenariat avec Nec et Panasonic tandis que la version pour Symbian a été conçue en collaboration avec Fujitsu. Par ailleurs, Sharp et Sony Ericsson ont également annoncé avoir signé un accord pour la mise en commun du développement des logiciels et le partage de composants destinés aux téléphones de troisième génération de NTT DoCoMo sous Symbian.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur