Mobiles explosifs: Nokia contre-attaque

Régulations

Le fabricant va lancer une campagne d’information et de repression au sujet des batteries contrefaites à l’origine selon lui d’une série d’accidents

Nokia, le premier fabricant mondial de mobiles, est dans une position délicate. Le finlandais doit en effet faire face à une angoisse grandissante concernant une série d’accidents au cours desquels des utilisateurs de téléphones mobiles Nokia ont été blessés quand leur portable a pris feu à cause d’une surchauffe de la batterie.

Le constructeur a déclaré avoir eu connaissance de 30 à 40 incidents. Mais a toujours affirmé que ces accidents étaient dus à l’emploi de batteries contrefaites. Ajourd’hui, le finlandais passe à la contre-offensive en annonçant une campagne à la fois de prévention vers les consommateurs et de répression contre les contrefacteurs de batteries pour ses appareils. Nokia a annoncé le lancement des campagnes régionales d’information des consommateurs au cours du premier semestre 2004 contre l’utilisation des batteries de téléphone mobile non d’origine. Le groupe a également annoncé sa participation à des opérations de répression des réseaux de contrefaçon en coopérant avec la police lors de raids contre les entrepôts illégaux aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et dans d’autres pays de l’Union européenne, ainsi qu’en Chine. Difficiles à reconnaître Mis à mal par les associations de consommateurs, qui estiment que des batteries d’origine sont à l’origine de certains de ces accidents, Nokia reconnaît néanmoins que les batteries contrefaites sont difficiles à reconnaître. “Il est assez difficile pour le consommateur d’identifier les batteries contrefaites”, a reconnu le vice-président de la division Mobile Phones de Nokia, Janne Jormalainen. “Nous avons affaire à un ennemi très sophistiqué qui est devenu habile dans la fabrication de produits qui apparaissent au consommateur moyen comme des accessoires originaux de Nokia”. Mais de conclure, “Chaque batterie Nokia vendue répond à la fois à nos propres normes de sécurité et aux normes internationales”, a déclaré un autre vice-président de Nokia Mobile Phones, Jonas Geust.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur