Mobiles: l’ART entérine le retard de l’UMTS

Régulations

Ce n’est pas une surprise. Les opérateurs devront avoir lancé leurs offres au plus tard le 31 décembre prochain

Au moment de la folie internet-télécoms, les opérateurs nous avaient promis l’UMTS, ou téléphonie mobile de troisième génération, pour la mi-2002! L’éclatement de la bulle est passé par là et la 3G est aujourd’hui encore en gestation.

Face à un tel retard, du aux problèmes financiers et techniques liés à la 3G, l’Autorité de régulation des télécommunications (ART) a annoncé le report au 31 décembre 2004 de l’obligation de lancement commercial de ces services par Orange et SFR. A la même date, les services devront être accessibles dans au moins 12 grandes villes. L’ART indique par ailleurs que la première échéance des obligations de couverture de la population est décalée de 28 mois au 31 décembre 2005, date à laquelle le taux devra être de 58%. SFR avait promis 75% pour le 21 août 2003 et Orange 58%. Cette nouvelle “dead-line” du 31 décembre peut néanmoins paraître juste. En effet, si SFR et Orange ont annoncé le lancement de services 3G grand public entre la moitié et la fin 2004 (voir nos articles), un problème de taille reste en suspens. La livraison des combinés 3G n’est toujours pas effective. Les fabricants ont du retard. Conséquence, les opérateurs pourraient encore attendre quelques mois et les plus pessimistes évoquent 2005 pour un véritable lancement de l’UMTS.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur