Mobiles : les Français favorisent un usage collectif

Régulations

Une étude réalisée par des chercheurs du Celsa démontre que
l’usage du téléphone mobile tend à devenir collectif

Le téléphone mobile n’est plus utilisé par une seule mais par plusieurs personnes dans un foyer. Selon les résultats d’une étude commandée par l’AFOM (Association Française des Opérateurs Mobiles) et résumée par La Tribune, un constat s’impose : le téléphone mobile strictement personnel laisse doucement la place à un mobile ?multi-usager’. Le portable ‘familial’ par exemple, utilisé par les parents et les enfants donne lieu à une utilisation originale. Il devient primordial pour contacter d’urgence la famille ou providentiel lorsqu’un forfait est totalement consommé. Dans ce cadre, le mobile peut donner lieu à des choix particuliers en termes de forfait ou d’opérateur dont l’objectif vise à “optimiser les coûts“. Orange, filiale de France Télécom, ne s’y est pas trompé. L’opérateur, propose dans ses offres un forfait pour deux ou plusieurs” utilisateurs. Les deux abonnés partagent un seul numéro et un unique forfait. Toutefois, l’opérateur impose des limites au collectif puisque chaque abonné dispose de son propre terminal. L’analyse souligne à quel point le mobile influe sur le comportement social des utilisateurs. Ainsi interrompre abruptement une conversation ou “tenir la jambe” à un interlocuteur bénéficiant d’un forfait illimité n’apparaît plus comme le summum de l’impolitesse. L’étude met également en exergue le succès mitigé obtenu par les terminaux multimédias. Loin d’avoir conquis le portefeuille des usagers, et ce malgré les nouveaux services (Internet, musique, TV…) sans cesse proposés par les opérateurs, le portable reste confiné à l’usage qui semble lui convenir le mieux : téléphoner…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur