Mobiles: les revenus ‘data’ devraient tripler en 5 ans

Régulations

L’essor du GPRS et de l’UMTS, ainsi que des ‘smartphones’, devrait permettre de dégager de substantiels revenus

Voila une étude qui devrait rassurer les opérateurs de téléphonie mobile au moment où la 3G (UMTS) va être lancée à grande échelle en Europe. Selon l’institut e-Marketer, les services data (tout sauf la voix) devraient effectivement générer beaucoup d’argent. Des réseaux permettant des débits plus rapides et surtout le développement de services dédiés comme la vidéo permettront à terme de toucher le jack-pot.

L’étude table sur des revenus mondiaux issus de l’échange de données mobiles de 189 milliards de dollars en 2009 contre 61 milliards en 2004. L’institut se base sur des données de Strategy Analytics. En 2009, le marché sera dominé, selon e-Marketer, par les services de communication incluant le bon vieux SMS et le MMS, ces messages courts dotés de photos ou de mini-vidéos. Ces services devraient représenter 46% des 189 milliards de dollars de revenus. Mais il faut noter que le SMS classique sera toujours numéro un en 2009 avec une part de marché de 26% contre 7% pour les MMS avec photo et 4% pour les MMS avec vidéo. Une prévision inférieure à celle des opérateurs qui misent beaucoup sur les mini-messages multimédias pour générer des retours sur investissement. Le divertissement, qui rassemble l’accès à des services de musique, de jeux téléchargeables, de vidéos, de sonneries, représentera quant à lui 28% des revenus. Une part encore une fois pas aussi importante que les objectifs des opérateurs qui espèrent que ces services séduisent les abonnés afin de les convaincre de passer au GPRS ou à l’UMTS. L’information devrait, quant à elle, représenter 13% des revenus et la personnalisation des combinés (logos, fonds d’écran…), 8%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur