Mobiles: l’UMTS déjà obsolète?

Régulations

Flash OFDM est une technologie qui permettrait des débits dix fois supérieurs à la 3G actuelle. T-Mobile et Vodafone commencent les tests

Alors que les réseaux mobile de troisième génération (UMTS ou 3G) sont en passe d’être massivement lancés en Europe, certains évoquent déjà l’avenir. Un avenir proche qui pourrait faire passer l’UMTS et ses 384 kb/s théoriques pour un escargot…

La technologie Flash OFDM, développé par l’américain Falrion permet des connexions mobiles dix fois plus rapides et moins chères que les réseaux 3G actuels. Et les tests ont déjà commencé. Plusieurs géants des télécoms sont déjà sur le coup. L’allemand T-Mobile évoque des tests en Europe tandis que le britannique Vodafone a déjà commencé à tester cette technologie au Japon. L’américain Nextel l’expérimente en Amérique du Nord et Telstra en Australie. Le Flash OFDM est d’abord testé sur des ordinateurs portables, permettant des connexions à internet à haut débit sans coupure, même lorsque l’utilisateur se déplace et passe d’une station-relais à une autre. La technologie permet d’utiliser les mêmes fréquences radio et les mêmes antennes que les systèmes de téléphonie mobile de troisième génération, mais les conditions d’utilisation des licences 3G ne le permettent pas encore. Flash OFDM n’est pas la seule technologie à être actuellement testée. Le WiMax, soutenu par Intel, qui permet des connexions sans fil à l’image du Wi-Fi mais avec une couverture beaucoup plus large est également très prometteuse. Parallèlement, des constructeurs d’infrastructures 3G, comme Nokia, Ericsson et Motorola rappellent qu’une technologie baptisée HSDPA permettra dès l’an prochain d’améliorer la vitesse de transmission des données sur les réseaux 3G.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur