Mobiles: Nokia déçoit

Cloud

Alors que le marché est parti pour battre de nouveaux records, le numéro un mondial annonce des ventes en repli!

Consternation. Nokia, le numéro un mondial des mobiles fait état de ventes au premier trimestre en baisse. Alors que le marché mondial demeure très dynamique (toutes les prévisions ont été revues à la hausse pour 2004), le finlandais table sur un chiffre d’affaires en recul de 2% par rapport à la même période en 2003.

Ses ventes devraient se situer autour de 6,6 milliards d’euros, alors qu’il tablait initialement sur une croissance de 3% à 7%. Le fabricant dit subir la baisse de prix de ses produits qui se répercute mécaniquement sur son chiffre d’affaires. Mais Nokia concède également que les ventes de téléphones multimédias ont été “inférieures aux attentes”. En raison de “certains ‘trous’ dans le portefeuille de produits, surtout dans le milieu de gamme”, Nokia n’a pas pu suivre l’évolution du marché, ses ventes de téléphones ne progressant que de 19%, quand le marché croissait de 25%. En conséquence, le bénéfice par action du groupe ne s’établira qu’en bas de fourchette des prévisions à savoir 0,17 euro par action contre un objectif initial compris entre 0,17 et 0,19 euro. Cette annonce est une véritable douche froide pour les observateurs et les marchés. Car Nokia fait figure de maître étalon. L’action du groupe a fortement dévissé. Et le secteur pourrait bien remettre en cause l’optimisme affiché depuis le début de l’année. Seul point de consolation, l’activité réseaux, habituellement en difficulté, se redresse plus vite que prévu avec des ventes en croissance de 16% pour le premier trimestre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur