Mobiles: Nokia optimiste, LG confirme

Régulations

Le leader finlandais table sur une croissance soutenue des ventes mondiales de combinés pendant que le sud-coréen continue à aligner des ventes très solides

Après une année 2004 exceptionnelle (630 millions d’unités vendues, soit +20%), comment le marché du mobile va t’il se comporter l’année prochaine? Les avis divergent: les plus pessimistes estiment qu’il faut s’attendre à un retour de bâton important car de nombreux marchés ont achevé le renouvellement de leurs parcs de combinés.

D’autres, comme Nokia estiment au contraire que la croissance restera soutenue, notamment grâce aux marchés émergents: Chine, Inde, Europe de l’Est. Jorma Olilla, le p-dg du leader mondial, a réitéré dans un entretien au Financial Times sa prévision d’une croissance de 10% du marché mondial des combinés mobiles en 2005. Le patron du groupe finlandais s’est dit “confiant” dans la possibilité d’atteindre cet objectif par le biais d’une “combinaison des marchés émergents et d’un marché de remplacement soutenu et sain”. Mais certains analystes ont mis en doute cette prévision en soulignant que la croissance du nombre de nouveaux utilisateurs de la téléphonie mobile sur les marchés émergents pourrait ralentir. Nokia compte aussi sur un décollage rapide de la téléphonie mobile de troisième génération (3G) en Europe. Ce qui reste à vérifier. Ces questions sur la croissance, LG ne se les pose pas. le fabricant sud-coréen continue à aligner des ventes records. Après avoir chipé la place de 5e vendeur mondial à Sony Ericsson, le groupe a annoncé une hausse de 9% de ses ventes de téléphones portables en novembre par rapport à octobre, au total record de 5,54 millions d’unités. Sur un an, ses ventes sont en hausse de 71,5%. LG a pris de l’avance sur le marché lucratif de la téléphonie mobile de troisième génération en devenant fournisseur d’opérateurs comme Hutchison Whampoa et Orange (groupe France Télécom). Le fabricant peut désormais viser sereinement la quatrième place mondiale (voir encadré): son concurrent direct, l’allemand Siemens possède en effet 6,9% de parts de marché contre 6,7% pour LG. Siemens envisage d’ailleurs de céder son activité mobiles (voir notre article). LG compte en 2005 produire 25 millions de combinés de plus que les 45 millions actuels, en développant ses capacités de production nationales et internationales. D’ici 2006, le but est d’atteindre les 100 millions d’unités, pour progresser encore dans le classement et devenir un des “trois grands”, ajoute le groupe. Parts de marché des 6 premiers fabricants de mobiles (3e trimestre 2004 vs 2e)

1er Nokia: 30,9% (29,7%) 2e Samsung: 13,8% (13,5%) 3e Motorola: 13,4% (13,9%) 4e Siemens: 7,6% (6,9%) 5e LG: 6,7% 6e Sony Ericsson: 6,4% (6,6%)

Source: Gartner


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur