Mobiles: Nokia renforce son leadership

Cloud

Comme son challenger Motorola, Nokia affiche de très solides performances trimestrielles

Ce n’est pas demain la veille que Nokia sera déboulonné de sa place de premier fabricant mondial de téléphones mobiles. Ce mercredi, Motorola, le numéro deux, annonçait des résultats exceptionnels avec des ventes en hausse de 26% avec 38 millions de combinés écoulés dans le monde au troisième trimestre.

Mais Nokia fait aussi bien avec un chiffre d’affaires qui bondit de 23%. Le finlandais conforte ainsi sa place de leader avec une part de marché à 33% au troisième trimestre 2005 soit 1 point de plus qu’il y a un an. Nokia reste donc le leader mondial sur le marché de la téléphonie mobile, devant Motorola et ses 19% de PdM. Le groupe a fait état d’un résultat opérationnel en progression de 19% à 1,1 milliard d’euros. Il a généré un bénéfice net trimestriel en hausse de 29% sur douze mois à 881 millions d’euros. La branche téléphones mobiles a réalisé un résultat d’exploitation de 880 millions d’euros en hausse de 4%. La branche multimédia (notamment les mobiles 3G) progresse de 163% à 245 millions d’euros. Néanmoins, les marges marquent le pas. Dans la téléphonie mobile, Nokia a dégagé une marge opérationnelle de 16,9% contre 18,8% il y a un an, ce qui a fortement déplu aux investisseurs… Au total, les trois branches de Nokia: téléphone, multimédia et solutions aux entreprises ont écoulé 66,6 millions d’unités, soit une augmentation de 29,5% en un an. Nokia table désormais sur un marché mondial de 780 millions d’unités, contre 760 millions envisagés auparavant. En 2004, le marché mondial s’était élevé à 643 millions d’appareils.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur