Mobiles: NRJ devient MVNO avec SFR, M6 avec Orange

Régulations

Deux accords d’opérateurs mobiles virtuels ont été signés. Les nouveaux arrivants visent les jeunes. De quoi dynamiser le marché?

La France compte deux nouveaux opérateurs mobiles virtuels grand public. Coup sur coup, le géant de la radio NRJ annonce avoir signé un accord avec SFR tandis que la chaîne de télévision M6 s’associe avec Orange. Les deux groupes de médias attaquent le très juteux marché de la téléphonie mobile avec comme cible privilégiée les jeunes. Ils proposeront leurs propres forfaits, sous leurs marques, en louant les réseaux des opérateurs avec les quels ils sont associés.

Pour NRJ, ce n’est pas une surprise. Cela fait déjà plusieurs semaines que le groupe radiophonique négocie avec les deux opérateurs. L’accord a longtemps achoppé. Et après moult retards, c’est donc SFR qui a été choisit. NRJ Mobile visera évidemment les jeunes avec des offres 2G mais aussi, et c’est une première, des offres 3G/UMTS. Le MVNO concurrencera donc frontalement Orange mais aussi SFR qui ont lancé leurs propres offres 3G à la fin 2004. NRJ, qui compte profiter de la force de frappe de ses 6,5 millions d’auditeurs compte offrir une gamme de services thématiques comme la musique, le cinéma, les jeux-vidéos… Avec cet accord, NRJ Groupe devient encore plus un groupe multimédia, puisqu’il est présent dans la radio, la télévision et l’Internet. Originalité de l’accord, NRJ s’est associé avec le groupe Crédit Mutuel CIC, qui prend 10% du capital de NRJ Mobile. Pourquoi cet accord? NRJ Mobile pourra en fait profiter de l’expertise de la banque en matière de système d’information et de moyens de paiement. Le réseau pourra également distribuer les packs NRJ Mobile. En effet, NRJ se voyait mal facturer ses auditeurs. Dans le même temps, on apprenait que M6 concluait un accord avec Orange. Les mauvaises langues diront que les deux groupes ont attendu l’annonce officielle de l’accord SFR/NRJ pour se lancer. Histoire d’occuper le terrain. L’accord sera présenté à Cannes lors du salon 3GSM qui ouvre ses portes ce lundi (Silicon.fr y sera). Il donnera naissance à Orange M6 Mobile dont les offres, également destinées aux jeunes, seront lancées avant l’été. M6 et Orange ont engagé des discussions pour la production par M6 de contenus vidéos mobiles exclusifs pour les clients Orange élaborés à partir des programmes de la chaîne, ont indiqué les deux groupes. Les deux géants ont signé un accord de partenariat, le véritable accord MVNO sera mis en place dans un deuxième temps, selon la Tribune. Une période transitoire est nécessaire car on ne s’improvise pas téléphoniste dit-on chez M6. Deux accord en une seule journée, voilà qui va sattisfaire le gouvernement qui, depuis plusieurs mois, fait tout pour que les MVNO se développent. Objectif: rendre le marché enfin plus concurrentiel, il est en effet contrôlé à 80% par Orange et SFR. Mais les premiers MVNO n’ont pas changé la donne. Debitel (avec SFR) après un départ modeste tente de passer à la vitesse supérieure avec de nouvelles offres à prix cassés (voir notre article). Il vise 500.000 abonnés à fin 2006. Quant à Breizh Mobile (avec Orange), il vise encore des cibles régionales et revendique 10.000 abonnés à fin 2004. Pas de quoi bouleverser le marché. Ainsi, visant des niches de consommateurs, les MVNO n’ont pas changé le rapport des forces. Julien Dourgnon, en charge des télécoms pour l’association UFC-Que Choisir?, estime: “Pour qu’il y ait un effet véritable sur la concurrence, il faut qu’un opérateur virtuel soit assez puissant pour véritablement baisser les tarifs de gros. Debitel et Phone House ne viennent pas contester le pouvoir des 3 opérateurs nationaux. Au mieux, ils complèteront le marché actuel grâce à des offres de niche”. Mais avec M6 et NRJ, les choses pourraient enfin changer, et le marché s’ouvrir. Car ces deux géants des médias possèdent beaucoup d’atouts: une audience large et fan du mobile, des supports pour faire la promotion de leurs offres, une surface financière importante, et surtout de grandes ambitions dans la téléphonie… M6 et NRJ ne comptent pas faire de la figuration, ni “compléter” les offres des opérateurs avec lesquels ils sont associés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur