Mobiles pour enfants : le ministère de la Santé réitère son appel à la prudence

Régulations

Le gouvernement, opposé à une interdiction formelle, préfère que les enfants soient tenus éloignés des mobiles

Bis repetita. Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, a renouvelé son appel à la prudence. Interviewée par le Parisien, la ministre a reprécisé sa position selon laquelle éloigner les enfants des ondes dégagées par les mobiles est préférable.

Le gouvernement n’a appelle pour autant pas à l’interdiction pure et simple, comme le souligne le Journal du Net. Une interdiction ne serait pas « le moyen le plus pertinent » assure la ministre.

Cette prise de position fait suite à un dernier bulletin de mise en garde diffusé par un collectif de chercheurs. Regroupés autour de David Servan-Schreiber, des médecins français et étrangers avaient publié un bulletin d’alerte pour « faire part aux utilisateurs des mesures les plus importantes de précaution« . Le collectif conseillait, parmi une dizaine de gestes, l’utilisation d’un kit main- libre, l’utilisation des sms ainsi que des durées de communication vocales courtes.

La très forte pénétration du mobile parmi les plus jeunes (18% des écoliers et 65% des collégiens possèdent un mobile) a également poussé l’AFOM (Association Française des Opérateurs de Mobiles) a proposé une brochure de 8 pages, limitée pour le moment aux restaurants MacDonalds. Toutefois, le dépliant a vocation à être diffusé plus largement, en collaboration avec le secrétariat d’Etat à la Famille.

Rappelons que seule la chaîne de magasins ‘Imaginarium’, spécialiste du jouet était supposé avoir dans ses cartons un projet de lancement de mobiles pour enfants.

A ce jour, malgré de nombreuses études bien souvent contradictoires, la dangerosité du mobile n’a pas encore été scientifiquement établie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur