Mobiles: poursuite de l’envolée des ventes en Chine

Régulations

Avec une croissance de 14% et plus de 68 millions de téléphones mobiles vendus en 2004, l’empire du Milieu est le premier marché mondial du secteur

Pour l’instant, c’est le marché du textile qui fait trembler l’Europe, un jour ce sera peut-être bien celui des mobiles. Les ventes de téléphones portables ont augmenté de 14% l’an dernier en Chine, au profit notamment de Nokia et de Samsung, qui tirent avantage des difficultés des fabricants locaux, selon des chiffres publiés par le cabinet d’études Gartner.

Nokia, le premier fabricant mondial, a vu sa part de marché grimper à 19,7% en 2004 contre 15% en 2003, ce qui lui permet de dépasser Motorola dont la part de marché est revenue de 17% à 12,1% et de s’imposer comme leader du marché chinois. Samsung reste en troisième position avec 11,9% de part de marché, contre 10,5% en 2003. Le premier fabricant chinois, Ningbo Bird, voit sa part de marché passer à 8,6% contre 10% en 2003. TCL Communication Technology Holdings LTD, deuxième fabricant chinois (qui produit désormais les combinés d’Alcatel), chute également, de 9,7% en 2003 à 7,2% en 2004. Selon Gartner, l’ensemble des fabricants chinois comptent cependant pour 40% des ventes en 2004, contre seulement 4% cinq ans auparavant. Mais les fabricants étrangers ont riposté en proposant de nouvelles gammes de produits à bas prix pour toucher une cible privilégiée par les sociétés locales. Pour les analystes de Gartner, la compétition féroce que se livrent les fabricants (37 au total) devrait « conduire à l’élimination de nombre d’entre eux dans les deux ans à venir. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur