Mobiles: Sagem toujours numéro un en France

Régulations

Le constructeur est leader depuis six mois

Sagem confirme. Le constructeur français de mobiles conforte sa première place dans le marché national, profitant à plein d’un secteur en très forte croissance (voir notre article).

Selon l’institut d’études Gfk, cela fait maintenant six mois que Sagem truste le haut du classement. Toujours selon Gfk, sa part de marché s’établi désormais à 24%. Le fabricant explique ce succes hexagonal par la variété et le renouvellement de sa gamme de combinés. Notamment en bas et moyenne gamme. Mais Sagem n’oublie pas les tendances haut de gamme porteuses puisqu’il vient de sortir son premier smartphone, le MyS-7 motorisé par Microsoft Windows Mobile. Désormais, l’entreprise rehausse ses ambitions. “Cette année, notre stratégie est d’atteindre 10% de part de marché dans la plupart des pays européens”, explique Thierry Buffenoir, directeur de la division téléphonie mobile du groupe. Pour y parvenir, Sagem va lancer cette année pas moins de 20 nouveaux modèles et occuper tous les segments du marché alors qu’au départ, il ne visait que l’entrée de gamme. Et contrairement à ses concurrents, Sagem garde la main sur tout le processus de production. Pas de délocalisation: il s’agit d’être plus réactif aux attentes du marché. “Maîtriser l’ensemble de la chaîne permet d’être plus flexible et de mieux répondre à la demande de nos clients opérateurs”, souligne Yves Portalier, directeur marketing. “En délocalisant, on gagne sur les coûts de main d’oeuvre, mais on perd en flexibilité, sans compter les frais de transport”. Sagem réussi là où Alcatel (qui a cédé sa téléphonie mobile au chinois TCL) a échoué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur