Mobiles: ventes au beau fixe mais à un rythme moins rapide

Régulations

Gartner indique que les ventes de terminaux mobils ont progressé de 17% au premier trimestre. Un autre cabinet d’études, Strategy Analytics, est moins optimiste

Le marché mondial du mobile affiche toujours une santé insolente. Même si après les ventes record en 2004, le secteur progresse moins vite cette année. Un phénomène prévisible après les renouvellements massifs de parcs sur les marchés occidentaux.

Selon les chiffres du cabinet Gartner, les ventes de combinés portables ont progressé de 17% au premier trimestre 2005 pour atteindre le niveau record de 180,6 millions d’unités. Le précédent record était de 153,7 millions au premier trimestre 2004. “Les ventes de téléphones portables augmentent mais les marges bénéficiaires diminuent”, souligne dans un communiqué Ben Wood, analyste du Gartner Group. “Cela s’explique par le fait que les consommateurs des marchés émergents veulent des combinés bon marché et que la concurrence sur les marchés plus développés maintient des prix bas”. Il y a quelques semaines, un autre cabinet donnait des chiffres moins optimistes. Pour Strategy Analytics, les ventes mondiales ont progressé au premier trimestre 2005 de 10% par rapport à la même période l’an dernier avec 172 millions d’unités vendues. Rappelons que pendant le premier trimestre 2004, les ventes avaient bondi de 44%! Gartner précise que la part de marché du numéro un mondial, Nokia est remontée au premier trimestre à 30,4% contre 28,8% sur la période correspondante de l’an dernier. Ses deux principaux concurrents, Motorola et Samsung Electronics ont eux aussi renforcé leur position, avec respectivement 16,8% et 13,3% du marché, ajoute-t-il. Siemens est le principal perdant avec un repli de ses parts de marché de 8% au premier trimestre 2004 à 5,5% ce trimestre. Strategy Analytics annonce de son côté une part de marché de 31,3% pour Nokia contre 28,5% au premier trimestre 2004, et 33,1% au quatrième trimestre 2004. Le numéro deux mondial, l’américain Motorola représentait 16,7% du marché au premier trimestre 2005 contre 16,1% pour la même période 2004 et le Sud-Coréen Samsung Electronics, 14,2% contre 12,8% un an plus tôt. L’allemand Siemens poursuivrait sa descente aux enfers avec une part qui s’érode, passant de 8,2% au premier trimestre 2004 à 5,4% au premier trimestre 2005. Le groupe d’outre-Rhin cherche une issue pour cette branche déficitaire. Des discussions avec Acer et Nortel sont en cours (cf. notre article). Sur l’année, Nokia s’attend à des ventes mondiales de combinés mobiles en hausse, à 740 millions d’unités. Gartner, de son côté, a relevé ses prévisions annuelles: il vise désormais une croissance de 13% à 750 millions contre une précédente estimation de 720 millions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur