Pour gérer vos consentements :

Mobiles : ZTE vise la 3e place mondiale

ZTE est un équipementier télécoms mondial (qui vient d’être désigné fournisseur LTE de l’année par le cabinet d’études Frost & Sullivan) mais aussi un constructeur de téléphones et smartphones. Si, en matière de terminaux, il produit essentiellement des solutions en marque blanche pour les opérateurs, l’entreprise chinoise a amorcé une stratégie de marque propre ces dernières années.

Stratégie couronnée de succès puisque les produits ZTE, qui joue la carte de l’entrée de gamme avec des composants « mainstream », rencontrent leur public. En France, le constructeur s’appuie notamment sur Bouygues Telecom pour vendre ses Blade et Link, tout en fournissant Orange et SFR en tant qu’ODM (original design manufacturer). Par exemple, le smartphone Blade sous Android lancé l’année dernière a été vendu à plus de 5 millions d’exemplaires dans le monde. Stratégie désormais renforcée par des campagnes d’affichage publicitaire.

120 millions de terminaux

Le Skate de ZTE, du milieu de gamme pour budget serré.

De trois téléphones (dont deux smartphones) proposés en marque propre en France en 2010, l’offre est passée à 9 terminaux (dont 4 smartphones) en 2011. Et l’offre smartphone compose désormais 30  % de son catalogue (contre 10  % l’année dernière). A l’échelle mondiale, ZTE devrait avoir vendu 120 millions de terminaux en 2011 (60 millions en milieu d’année), une croissance de 33  % par rapport au 90 millions d’unités de 2010 qui le place désormais au 4e rang mondial. Le succès se traduit au niveau du chiffre qui, selon l’entreprise qui ne détaille pas le revenu, a augmenté de 53,4  % en un an sur le seul secteur des terminaux. Sur l’ensemble des activités, le groupe table sur un chiffre d’affaires de 13 milliards de dollars en 2011 contre 10,6 milliards l’année dernière.

Fort de ce succès, ZTE lance deux nouveaux smartphones en France (et travaille sur des tablettes Android et Windows 8 pour 2012) : les Skate et Racer II. Le premier joue la carte du milieu de gamme (Android 2.3.4, écran 4,3 pouces, processeur Qualcomm MSM 7227T à 800 MHz, capteur 5 mégapixels…) et le second l’entrée de gamme (écran 2,8 pouces, Broadcom BCM 2157 à 500 Mhz, capteur 2 mpx…). Deux offres anticipant une éventuelle évolution du marché à l’heure où les opérateurs s’interrogent sur la pertinence du subventionnement des terminaux en lançant des forfaits nus, voire en visant le marché du low cost (Orange Sosh, SFR Red, Bouygues Telecom B&You). De son côté ZTE est confiant dans sa stratégie et vise la troisième place mondiale pour 2012. Directement visé, LG pourrait en faire les frais.

Recent Posts

Noyau Linux : Rust fusionné demain (ou presque)

Le support Rust for Linux pourrait être prêt pour la version 5.20 du noyau Linux,…

2 jours ago

Cloud et sécurité : les référentiels-clés selon le Clusif

Le Clusif a listé 23 référentiels pour traiter le sujet de la sécurité dans le…

2 jours ago

Tech : une équité salariale contrariée

Malgré des avancées, la diversification des embauches et l'équité salariale progressent lentement dans les technologies…

2 jours ago

Assurance cyber : le marché français en 9 chiffres

Primes, capacités, franchises, indemnisations... Coup de projecteur sur quelques aspects du marché français de l'assurance…

2 jours ago

CodeWhisperer : AWS a aussi son « IA qui code »

Dans la lignée du passage de GitHub Copilot en phase commerciale, CodeWhisperer, son concurrent made…

2 jours ago

Zscaler met plus d’intelligence dans la sécurité Zero Trust

Zscaler renforce les capacités d'intelligence artificielle de sa plateforme de sécurité Zero Trust Exchange, de…

3 jours ago