Mobiles/appareils photo: la pénurie

Régulations

Ces combinés se vendent comme des petits pains, au point que Motorola et Sienmens évoquent une rupture de stock

Véritable star de cette fin d’année, le mobile doté d’un appareil photo rencontre un Europe un très grand succès. La période de Noël devrait voir cette tendance s’amplifier mais un grain de sable pourrait enrayer le phénomène.

Les fabricants de ces mobiles ont en effet peut-être pêché par excès de prudence dans leurs prévisions d’achat de composants. Et la pénurie pointe le bout de son nez. Motorola, deuxième fabricant mondial de téléphones portables, a déclaré qu’une pénurie de composants pour les téléphones équipés d’un appareil photo ralentissait les livraisons de combinés. “Les volumes (…) sont inférieurs à ce que nos clients réclament, en raisons des contraintes pesant sur les approvisionnements en composants d’appareils photo intégrés”, a déclaré dans un communiqué Tom Lynch, responsable de l’activité de téléphonie mobile du groupe américain. Même tendance chez Sienmens qui a “pratiquement épuisé ses stocks” de portables et indique qu’il ne s’attendait pas à ce que le trimestre qui s’achève soit “aussi vigoureux. Et le numéro un mondial, Nokia, l’allemand Siemens et Sony Ericsson ont également annoncé de tels problèmes. Du coup, les opérateurs ont du mal à staisfaire leurs clients. L’opérateur mobile français SFR a annoncé cette semaine qu’il arrivait en rupture de stocks de sa série Live! de combinés équipés d’un appareil-photo. Les ventes de téléphones avec appareil-photo devraient augmenter de 40% l’an prochain, selon le cabinet d’études Gartner Dataquest. Mais cette croissance pourrait être ralentie par ces problèmes de pénurie de composants qui pourraient perdurer l’année prochaine selon les spécialistes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur