Mobilité: le marché des clés 3G explosera d'ici 2011

Régulations

Les cartes 3G qui permettent de se connecter à la Toile dans les situations de mobilité connaissent déjà un joli succès et, dixit Infonetics, cela ne va pas s’arrêter tout de suite…

Selon la société d’études, les abonnements à ces clés USB 3G qui permettent de se connecter au Web, où et quand on le souhaite, vont passer le cap des 144 millions d’ici 2011.

Les revenus générés, par ces produits vont quadrupler entre 2007 et 2011, d’après Infonetics ils devraient atteindre les 2.9 milliards de ventes, en valeur.

L’étude nommée “Mobility: Broadband, Phones, Subscribers, and Services”met en exergue le fait que cette approche va certainement nuire à l’essor des zones Wi-Fi, les fameux hotspots. D’autant que les téléphones HSDPA et EV-DO, à hautes performances, pour la réception TV, commencent à se démocratiser.

“Le marché des services de données pour les équipements mobiles est de plus en plus compétitif, et les opérateurs mobiles vont essayer de récupérer des deniers de leurs investissements dans les réseaux 3G et augmenter l’ARPU (average revenue per user, ou revenu moyen par utilisateur)”, déclare Richard Webb, analyste en chef pour le WiMax et le Wi-Fi, chez Infonetics.

“À l’heure actuelle, ces services sont encore trop chers pour se généraliser. Mais cela va changer assez rapidement notamment grâce aux déploiements actuels des réseaux à très haut débit HSDPA. L’iPhone[d”Apple]a prouvé que si l’expérience utilisateur était positive, les utilisateurs pratiquent les services avancés”, poursuit, R. Webb.

Notons que dans certaines villes des États-Unis, le trafic sur les bornes ‘hotspots‘ a augmenté de 50% depuis la mise en vente du terminal de la pomme.

À l’échelle mondiale, le nombre d’abonnés était de 3 millions en 2007. Nokia reste le leader sur le marché du mobile avec une part de 35%. Le géant finlandais est talonné par Samsung et Motorola.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur