Pour gérer vos consentements :
Categories: Mobilité

Mobilité : qui sont les principaux fournisseurs de services managés ?

Opérateurs, intégrateurs, spécialistes de la gestion des dépenses télécoms, pure players… Difficile de dégager une typologie dominante parmi les fournisseurs de services de mobilité managés (MMS). En tout cas chez ceux qui figurent au Magic Quadrant. Ils sont quinze, dont quatre basés en Europe.

Pour positionner l’ensemble dans son « carré magique », Gartner prend deux axes en considération : « vision » et « exécution ». En fonction de celui auquel on donne la priorité, la hiérarchie varie. Aussi, le tableau qui suit n’est pas à prendre comme un classement. Il reprend toutefois l’ordre dans lequel sont placées les quatre catégories de fournisseurs : « leaders », « challengers », « visionnaires » et « acteurs de niche ».

Fournisseur Date de création Siège social
1 DMI 2002 États-Unis
2 IBM 1911 États-Unis
3 Cass Information Systems 1906 États-Unis
4 Honeywell 1906 États-Unis
5 Orange Business Services 2006 France
6 HCL Technologies 1999 Inde
7 GEMA 2011 Suisse
8 Vodafone 1982 Royaume-Uni
9 Sakon 2003 États-Unis
10 Tangoe 2000 États-Unis
11 Calero-MDSL 1995 États-Unis
12 Telefónica 1924 Espagne
13 Mobility MEA 2017 Émirats arabes unis
14 DXC Technology 2017 États-Unis
15 One Source 1989 États-Unis

Par « terminaux mobiles », il faut ici entendre les smartphones, les tablettes, ainsi que la catégorie des wearables. Le tout BYOD compris. Les laptops pourraient un jour s’y adjoindre, mais il est encore rare de les trouver en gestion conjointe avec ces autres appareils.

Avec le Covid-19, la distribution géographique des effectifs s’est accentuée. Et avec elle, l’inquiétude des acheteurs sur la capacité des offreurs à proposer une expérience uniforme. À commencer, tout simplement, par l’aptitude à mettre effectivement des appareils dans les mains de tout le monde.

Chez les fournisseurs, on a en tout cas fait des efforts pour simplifier le pricing entre régions. De manière générale, les gammes tarifaires se sont étendues. Le support aussi, à renfort d’automatisation.

La mobilité en cinq axes

Pour figurer au Magic Quadrant de la mobilité managée, il fallait respecter, en particulier, les critères suivants :

  • Couvrir, à fin octobre 2020, au moins 1,25 million d’appareils mobiles « intelligents »
  • Avoir au moins un quart de sa base installée hors de sa région géographique
  • Tirer au moins 25 % de ses revenus MMS grâce à des ressources internes
  • Disposer d’au moins un client servi sur trois régions géographiques

Il fallait également fournir des services dans cinq segments :

  • Approvisionnement / logistique
  • Gestion des terminaux (essentiellement MDM + MAM + identités)
  • Sécurité (au-delà de ce que proposent les UEM)
  • Gestion financière (contractualisation, inventaire, reporting…)
  • Gouvernance d’ensemble (gestion centralisée des fournisseurs tiers, support, SLA…)

Photo d’illustration © marketlan – Adobe Stock

Recent Posts

Cloud : ce que l’alliance Euclidia demande à l’Europe

Pour Euclidia, la cybersécurité ne peut être l'unique réponse aux objectifs de confiance dans le…

6 heures ago

NegaOctet se concrétise : quels seront ses premiers usages ?

Le projet « green IT » NegaOctet a officiellement produit ses premiers livrables exploitables. Que…

12 heures ago

Nobelium : un parfum de SolarWinds en France

L'ANSSI attire l'attention sur des campagnes de phishing sévissant en France. Elle les attribue à…

13 heures ago

Hyperconvergence logicielle : la question du rapport qualité-prix

Les offres d'hyperconvergence logicielle dont le Magic Quadrant distingue l'exhaustivité n'apparaissent pas forcément comme les…

14 heures ago

Cinov Numérique : Emmanuelle Roux succède à Alain Assouline

Elue présidente de Cinov Numérique, Emmanuelle Roux affirme le rôle clé des PME de l'IT…

15 heures ago

AWS : une stratégie mainframe qui passe par Micro Focus

AWS lance, en phase expérimentale, un kit de migration mainframe-cloud qui repose sur des outils…

2 jours ago