Pour gérer vos consentements :

La mobilité au coeur des priorités des cadres

Selon un sondage du cabinet Accenture rendu public lors du Mobile World Congress 2014, 77% des cadres dirigeants d’entreprise classent la mobilité parmi leurs cinq priorités technologiques pour l’année en cours. 43% font des technologies mobiles leur première ou seconde priorité numérique. Font également partie du top 5 : l’analyse et le traitement de données massives (Big data), les produits connectés, le Cloud Computing et les médiaux sociaux.

La mobilité : un investissement stratégique

Parmi les 1 500 cadres de tous secteurs interrogés dans 14 pays, 69% des « leaders » (ceux qui ont une approche transversale de la mobilité) ont effectivement déployé des technologies mobiles. 54% ont adopté une stratégie dédiée à l’échelle de l’entreprise (87% au niveau d’une unité d’affaires) et 52% utilisent cette stratégie pour doper leurs investissements. Dans ce domaine, les initiatives les plus susceptibles d’être financées concernent l’ouverture de nouveaux marchés (pour 44% des répondants) et la relation client (39%).

Les directions métiers impliquées

Les DSI ne sont pas les seules concernées. Les directions générales (pour 37% des répondants) et les directions marketing (30%) sont également impliquées dans les stratégies mobiles. « L’influence des technologies numériques a clairement modifié le mode de fonctionnement des entreprises, les dirigeants assumant de plus en plus la responsabilité de choix technologiques », explique Jean-Laurent Poitou, directeur exécutif chez Accenture.

Un retour sur investissement difficile à mesurer

Malgré l’engouement pour les technologies mobiles et la convergence, les entreprises peinent encore à tirer profit de la mobilité. Seuls 10% des répondants déclarent un retour sur investissement de 100% ou plus pour les projets de mobilité lancés au cours des deux dernières années. Et 26% affichent un ROI compris entre 50% et 100%.

Cependant, une forte majorité (85%) assure ne pas disposer d’outils pour en mesurer l’efficacité. Enfin, 7 cadres dirigeants sur 10 ont du mal à suivre le rythme d’évolution rapide des dispositifs, systèmes d’exploitation et applications. « Nombreux sont encore les défis à relever pour les entreprises », reconnait Jean-Laurent Poitou. « Si la nécessité d’adopter des stratégies technologiques clairement définies est cruciale pour elles, celles-ci doivent également maîtriser les technologies d’aujourd’hui sans perdre de vue celles de demain ».


Voir aussi
Toutes nos actualités concernant les cadres.

Recent Posts

Ransomwares : une seule solution, payer la rançon ?

Une étude développe - et met en chiffres - plusieurs arguments en défaveur du paiement…

2 heures ago

Digital Workplace : vers une force de travail hybride

Si le choix leur était donné, 41% des professionnels interrogés opteraient pour le travail hybride,…

18 heures ago

Box et Red Hat actionnent des leviers de migration

Box et Red Hat entreprennent d'étoffer leur portefeuille de solutions de migration. Comment leurs démarches…

18 heures ago

Informatique quantique : l’Allemagne, vitrine souveraine d’IBM

IBM vient d'inaugurer son premier ordinateur quantique commercial installé hors des États-Unis. La souveraineté des…

24 heures ago

Sécurité applicative : difficile de trouver le juste prix

Des cinq fournisseurs que Gartner positionne comme « leaders » dans le Magic Quadrant de…

1 jour ago

Big data : quand la pression monte entre équipes data et métiers

Les équipes data ne sont pas forcément dimensionnées pour soutenir l'accélération des demandes émanant des…

2 jours ago