Pour gérer vos consentements :
Categories: JuridiqueRégulations

Modernisation mainframe : IBM attaque LzLabs en justice

« Une fois encore, IBM doit lancer une action en justice contre une société que contrôle John Moores. » Ainsi le groupe américain introduit-il une plainte qu’il a déposée cette semaine aux États-Unis. Sa cible : LzLabs.

Cette entreprise basée en Suisse est active depuis une dizaine d’années. Elle fournit des services de modernisation de mainframes, regroupés sous la bannière SDM (Software Defined Mainframe). Sa promesse : grâce à cette plate-forme, exécutez vos applications cobol et PL/I en environnement Linux x86, sans recompilation ni conversion des données.

IBM reproche à LzLabs de présenter faussement cette offre comme une alternative « fonctionnellement équivalente » à ses propres produits.
Au-delà de cet aspect et du préjudice qu’il dit en découler, Big Blue affirme que SDM n’aurait pas pu exister sans violation de propriété intellectuelle. En l’occurrence, l’appropriation de secrets commerciaux par rétroingénierie. Ce à plusieurs niveaux de sa pile mainframe : OS, middlewares et compilateurs.

IBM pointe l’implication d’une société intermédiaire nommée Wintopia. LzLabs aurait constitué cette « coquille » pour acquérir une licence auprès d’IBM UK… et procéder au reverse engineering.

IBM estime que LzLabs a violé une demi-douzaine de ses brevets. Relatifs, notamment, à :

– L’usage de la virgule flottante avec des variables à d’autres formats décimaux
– La gestion des branchements indirects
– La gestion des codes de condition
– L’association d’appels à des routines

IBM avait eu maille à partir avec John Moores à la fin des années 2000. En cause, son entreprise Neon Enterprise Software. Elle proposait, sous la marque zPrime, un produit qui déportait, sur environnement tiers, une partie des traitements traditionnellement réalisés sur les mainframes d’IBM. Ce dernier avait déjà invoqué – avec succès – la violation de sa propriété intellectuelle par rétroingénierie.

Illustrations © IBM

Recent Posts

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

4 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

20 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

21 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

1 jour ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

2 jours ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

2 jours ago