Plus de la moitié des salariés travaillent avec leurs outils mobiles personnels

MobilitéPoste de travailSmartphones
51% des salariés travaillent avec leurs smartphone | Silicon

Malgré leur frilosité, la mobilité professionnelle s’impose aux entreprise. Le plus souvent par les smartphones et tablettes personnels des salariés, moteurs de la consumérisation.

Quels sont les impacts de la mobilité sur les outils et usages de l’entreprise ? C’est pour tenter de répondre à cette question que Bouygues Telecom Entreprise (qui compte 1,5 million de clients professionnels) a commandé à IDC une étude sur « l’Observatoire de l’informatique et des télécoms au service des nouvelles organisations du travail », pour la deuxième année consécutive. D’où il ressort que l’Entreprise 2.0 se met en place petit à petit. « Tout devient nomade, affirme Gilles Ribeaucourt, directeur marketing de Bouygues Telecom. La mobilité va introduire de nouvelles méthodes de travail. »

Composée à partir des témoignages recueillis auprès de 240 responsables informatiques d’entreprises privées de toutes tailles et dans tous secteurs, l’étude met d’abord en avant un fort taux d’équipements de terminaux mobiles des salariés et leur utilisation massive dans le cadre professionnel. Pas moins de 51 % des employés utilisent leur smartphone personnel à des fins professionnelles et 22 % sont équipés par l’entreprise. À noter également que 19 % possèdent une tablette. Un chiffre multiplié par 3 depuis la précédente étude et qui devrait augmenter rapidement puisque 91 % des salariés comptent s’équiper.

Le télétravail prend de l’ampleur

51% des salariés travaillent avec leurs smartphone | SiliconQui plus est, l’usage des outils mobiles personnels entraîne le télétravail pour 61 % des salariés équipés. À comparer aux 9 % du taux moyen de télétravail officiel. Un constat approuvé par 48 % des DSI qui remarquent que nombre d’employés travaillent de chez eux (du moins à l’extérieur de l’entreprise) en dehors des heures de bureau. Ce serait le cas de 57 % d’entre eux alors que 21 % ne veulent pas en entendre parler. Le télétravail prend donc de l’ampleur, en partie grâce à la mobilité. 25 % des responsables informatiques le citent dans l’étude 2012 alors qu’ils n’étaient que 18 % à le faire dans la précédente édition.

Les outils mobiles présentent plusieurs avantages pour les salariés. D’abord, une meilleure gestion de la vie privée avec la vie professionnelle pour 38 %. Ensuite, une meilleure productivité : moins de stress, plus d’efficacité, moins d’absentéisme… 49 % estiment travailler mieux. Enfin, les outils mobiles permettent à 69 % des salariés de travailler à distance en toute transparence (sans avoir à se justifier). « Plus on est équipé et plus on travaille, constate d’ailleurs Nathalie Feeney, responsable de l’étude. 68 % travaillent sur leur temps personnel. »

La mobilité est encore mal vue dans l’entreprise

51% des salariés travaillent avec leurs smartphone | SiliconIl n’en reste pas moins vrai que la mobilité est encore mal vue dans l’entreprise. Pas moins de 65 % des DSI refusent les nouveaux outils bien que 59 % des salariés se connectent néanmoins au SI de l’entreprise avec leurs outils. Les freins sont liés aux coûts (37 % des répondants), à la sécurité réseau (20 %) et des données des terminaux (10 %), mais aussi culturels. Ainsi, 31 % des sondés reconnaissent qu’il n’y a aucun frein à intégrer la mobilité dans l’entreprise. D’ailleurs, une majorité d’entre elles (52 %) ne prévoit pas de le faire dans leur stratégie de développement.

Il faudra pourtant bien qu’elles y viennent. D’abord sous la pression des salariés qui amènent au bureau leurs outils personnels. Ensuite pour séduire les talents de la nouvelle génération (Y ou autre) qui ne se voit pas travailler sans smartphone ou tablette. Enfin, parce que l’entreprise a tout à gagner à autoriser les nouveaux usages entre ses mûrs et à l’extérieur pour une meilleure compétitivité. L’arrivée du très haut débit mobile 4G LTE fera le reste. Une politique que Bouygues Telecom a mise en œuvre en interne à travers un pilote. À suivre, donc.

Crédit photo © Pakhnyushchyy – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur