Mono (.NET) : cap sur l’efficacité et la vitesse

LogicielsOpen Source

La prochaine version de Mono, la 2.11, promet d’apporter moult nouveautés, dont un support rénové du C# et de meilleures performances. Une version de test est accessible en ligne.

Ce vendredi est sans conteste la journée des développeurs. Après l’annonce de la sortie du GCC 4.7, voici celle de la mouture de test de Mono 2.11. Pour rappel, Mono est une déclinaison open source de la plate-forme .NET de Microsoft.

Bonne nouvelle, le ramasse-miettes de nouvelle génération, SGen, est maintenant suffisamment stable pour être considéré comme prêt pour un usage sur une machine de production. Il est de surcroit capable de tirer la quintessence des systèmes multicœurs.

Dans un autre registre, les responsables du projet signalent que des centaines de petites modifications ont été appliquées à Mono, dans le but d’en améliorer les performances. Là encore, c’est un point positif.

Un support avancé du C# 5.0

La gestion du langage de programmation C# a été l’objet d’une attention particulière. La gestion de la programmation asynchrone (une nouveauté de C# 5.0) est ainsi complète. Le compilateur a également été réécrit, afin de le rendre plus riche et plus flexible, fonctionnellement parlant. Enfin, le service de compilation à la demande et le shell C# ont été améliorés.

La mouture de test de Mono 2.11 est accessible en déclinaisons Windows, Mac OS X et openSUSE depuis cette page web du site du projet. La liste détaillée des nouveautés présentes dans cette version est accessible ici.

Crédit photo : © Xamarin


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur