Mono (.NET) débarque sous Android

LogicielsOS mobiles

Enfin disponible, Mono for Android 1.0 permettra aux développeurs de créer des applications en C# pour Android, mais aussi d’adapter leurs solutions iOS (MonoTouch) ou Windows Phone 7 (.NET) à l’OS mobile de Google.

Mono for Android est une mouture de Mono, le clone open source de la plate-forme .NET de Microsoft, adaptée spécifiquement au système d’exploitation mobile Android. Grâce à cette offre, il est possible de créer des applications Android en C# (ou dans un des nombreux autres langages de programmation existant sous .NET).

La phase de test public de ce produit (lancée en janvier) est aujourd’hui terminée. Mono for Android 1.0 est dorénavant distribué sous licence commerciale, à des prix allant de 99 dollars à 3999 dollars suivant les versions. Le modèle appliqué ici est strictement identique à celui adopté pour MonoTouch, une version de Mono adaptée à iOS. La ressemblance entre les deux offres ne s’arrête d’ailleurs pas là. En effet, si Mono for Android et MonoTouch collent avec soin aux APIs de leurs OS mobiles respectifs, ils restent volontairement proches, afin de faciliter le portage d’applications entre les deux plates-formes.

Techniquement parlant, une machine virtuelle Mono tournera sur le terminal de l’utilisateur, en parallèle à la machine virtuelle Java Dalvik d’Android et aux éventuelles applications natives écrites en C. L’environnement de développement pourra fonctionner sous Visual Studio 2010 ou MonoDevelop.

Les développeurs de Novell viennent par ailleurs de livrer une nouvelle mouture de MonoTouch, la 4.0. Elle s’appuie sur la même base technique que Mono for Android 1.0, c’est-à-dire Mono 2.10, qui apporte un support de .NET 4.0, du C# 4.0 et un compilateur optimisé basé sur LLVM (qui permettra de créer des applications iOS plus rapides et plus compactes). MonoTouch 4.0 ajoute également un support des librairies d’iOS 4.3.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur