Mono VS .NET : Microsoft s’engage à ne pas attaquer les utilisateurs

Logiciels

Microsoft clarifie la situation par rapport à Mono, le clone ‘open source’ de .NET. Les utilisateurs n’auront rien à craindre de la part de la firme de Redmond.

Richard Stallman s’est récemment élevé contre Mono, le clone open source de la plate-forme .NET. Il s’inquiétait de la présence de certains brevets qui, si Microsoft décidait de les appliquer, pourraient mettre Mono et les applications open source écrites en C# en danger.

Microsoft tente aujourd’hui d’éclaircir la situation en rassurant les utilisateurs de ce projet. C# (ECMA-334) et la CLI (Common Language Infrastructure, ECMA-335) sont maintenant placés sous la protection du programme Community Promise (CP), comme le confirme ce billet de Peter Galli .

“Il est important de noter que dans le cadre de la CP, tout le monde peut librement mettre en œuvre ces spécifications au sein de ses technologies, de son code ou de ses solutions. Vous n’avez pas besoin de signer un accord de licence, ni d’expliquer à Microsoft comment vous allez implémenter ces spécifications. Avec la CP, Microsoft garantit qu’il ne fera pas valoir ses droits à l’encontre des personnes qui conçoivent, utilisent, vendent ou distribuent les implémentations couvertes et ce, y compris si des licencesopen sourcecomme la GPL ou la LGPL sont utilisées.”

Le problème semble donc temporairement réglé. Toutefois, Mono n’est pas seulement constitué d’un compilateur C# et de la CLI, mais aussi de nombreux autres éléments. Miguel de Icaza (le responsable du projet Mono), annonce donc que les parties couvertes par la CP seront prochainement séparées clairement du reste du projet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur