Mon.service-public.fr revendique 500 000 inscrits

Sécurité

Ils sont désormais un demi-million d’inscrits à Mon.service-public.fr, un site qui facilite les démarches administratives. Avec un nouveau service : « Je change de coordonnées ». La modernisation de l’administration se poursuit.

Il y plus simple que de rester pendu des heures au téléphone ou que de faire la queue dans les salles obscures des administrations françaises, les résultats de Mon.service-public.fr en sont la preuve. Ce site internet qui facilite les démarches administratives « vient de dépasser le demi-million d’utilisateurs inscrits, et reçoit plus de 15.000 visites quotidiennes» depuis son lancement en décembre 2008, rapporte Arnaud Lacaze, chef du service Projets de la Direction générale de la modernisation de l’Etat*. Ses atouts? Une vision d’ensemble des démarches administratives en cours et des alertes par e-mail sur l’avancement des dossiers.

Assurance maladie, allocations familiales, assurance des retraites, URSSAF, l’utilisateur peut tout régler ou presque sur Mon.service-public.fr. Grâce à un compte personnel, il s’acquitte de ces tâches obligatoires et peut même conserver une trace de toutes ces démarches. « Un espace personnel de stockage, gratuit et sécurisé, […] permet d’enregistrer une copie des pièces justificatives ou des papiers d’identité, de façon à les avoir toujours facilement accessibles.» Utile en cas de perte ou vol à l’étranger.

Utile aussi « en période d’élection », explique le responsable. « Si le reflexe de la bascule du guichet physique vers le guichet virtuel ne se fait pas encore, les demandes d’inscription en ligne ont fortement augmenté en mars 2010 », à l’occasion des élections régionales.

Et ce portail de l’administration française s’améliore encore. Le service « Je change de coordonnées» a vu le jour récemment. Il « simplifie les démarches lors d’un déménagement, en permettant de transmettre ses nouvelles coordonnées (adresse, numéro de téléphone, etc.) en une seule fois à 12 organismes publics (assurance maladie, allocations familiales, services des impôts, mais aussi La Poste, EDF, GDF Suez, etc.)»

Avec ses 500 000 inscrits, le site « ne crie pas encore victoire, reconnait Arnaud Lacaze, mais c’est un premier pas ». Le chef du service Projets de la DGME reste très confiant: « Le décalage entre les possibilités des sites marchands et des sites d’administration en ligne était tel que les internautes avaient soif d’administration en ligne », explique-t-il. Les objectifs pour la fin de l’année sont clairs: « 3 millions d’inscrits cette année et 10 millions pour 2011.»

monservice.jpg

* La DGME fait partie du ministère du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’État. Elle pilote le suivi de la mise en œuvre de la révision générale des politiques publiques et accompagne les ministères dans leurs chantiers de transformation.

(Article mis à jour à 13h24.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur