MontaVista et Wind River certifient leurs offres Linux pour les équipementiers réseau et télécom

Réseaux

Deux spécialistes des OS Linux temps réel viennent de décrocher la certification Carrier Grade Linux 5.0, un standard très exigeant.

Lors de son Collaboration Summit de San Francisco, la Linux Foundation avait dévoilé la mouture 5.0 de la spécification Carrier Grade Linux (CGL 5.0). Dédiée aux équipementiers réseau et télécom, la CGL est très exigeante en terme de fiabilité, afin de répondre aux critères de disponibilité requis sur ce marché (99,999 % ou 99,9999 %).

Lors de la présentation de la CGL 5.0, nous avions supposé que les premiers acteurs à proposer des distributions Linux compatibles avec ce standard seraient ceux travaillant dans le secteur des OS temps réel critiques. C’est bel et bien ce qui s’est passé.

Ainsi, MontaVista a été le premier éditeur à disposer d’une offre certifiée CGL 5.0, la MontaVista Linux Carrier Grade Edition 6.0. Ce système d’exploitation est ici validé pour les architectures processeur x86 32 bits et 64 bits, PowerPC 32 bits (PowerQUICC III et QorIQ de Freescale) et MIPS64 (Octeon de Cavium Networks). La firme a rapidement été rejointe par Wind River. La distribution Wind River Linux 4.0 est ainsi elle aussi compatible CGL 5.0, et ce, en moutures x86 32 bits et 64 bits, PowerPC 32 bits et 64 bits et MIPS64 (Octeon, là encore).

À ce jour, la SUSE Linux Enterprise Server de Novell, qui est validée pour la CGL 4.0, n’a pas été certifiée CGL 5.0. Sans grande surprise, ce sont donc les géants du monde de l’embarqué qui règnent dans le secteur des OS réseau et télécom de haut de gamme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur