MoonLite : “allô la Terre, ici la Lune”

Régulations

Américains et Britanniques viennent de dévoiler un curieux projet baptisé MoonLite. Le but de cette mission est de mettre en place un réseau de téléphonie mobile sur notre fidèle satellite…

“Téléphone maison !” Le très sérieux British National Space Centre (BNSC) et la Nasa américaine, viennent de dévoiler un projet coopératif d’exploration lunaire ou MoonLite pour “Moon Lightweight Interior and Telecoms Experiment.”

Cette mission spatiale est liée à un autre projet -le retour de l’homme sur la Lune- annoncé à la fin 2006 ( lire notre article ). Elle est détaillée dans un document publié par le JWG (Joint Working Group).

L’un des aspects les plus surprenants de cette mission va être la mise en place, par le biais de plusieurs sondes foreuses rotatives et de deux satellites, d’un système relativement primaire de téléphonie mobile.

Il s’agirait alors du premier réseau mobile extraterrestre de l’histoire. MoonLite doit également permettre aux chercheurs d’étudier les couches profondes du sol lunaire et d’y réaliser des prélèvements.

Bien entendu, le but n’est pas d’apporter la téléphonie mobile aux petits hommes verts, mais bien de préparer le terrain pour une future mission de colonisation du satellite. Ce réseau devrait permettre les communications entre les futurs astronautes, leur vaisseau amiral et la planète bleue.

La mise en orbite de deux satellites lunaires sera nécessaire au bon fonctionnement du réseau mobile, et quatre sondes foreuses permettront aux scientifiques d’étudier la structure du sol lunaire, et plus particulièrement le cœur de la planète et les mouvements du sol, deux points essentiels avant l’installation d’une base habitée.

Pour information, rappelons que la Nasa compte établir une base lunaire dans la région du pôle Sud d’ici à 2020. MoonLite devrait être lancé en 2012.

Le professeur Keith Mason, du BNSC estime pour sa part que : “l’annonce, présentée dans le document du JWG marque une étape importante dans la coopération entre la NASA et la BNSC.”

Une collaboration qui, comme le rappelle le brillant chercheur a déjà été couronnée de succès avec des missions comme Swift, Stereo, Mars Reconnaissance Orbiter et Cassini.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur