Moteur de recherche : la lente progression de Microsoft Bing

Régulations

Une nouvelle étude de StatCounter sur le marché des moteurs de recherche indique une progression à demi-mesure pour Microsoft Bing.

Apres ComeScore, c’est au tour de StatCounter de rendre le verdict sur l’utilisation de Bing, le morteur de recherche de Microsoft. Selon le cabinet d’étude, la part de marché de Bing a augmenté de 0,23% aux Etats- Unis. Soit la progression la plus lente depuis son lancement. Sa part d’audience serait aujourd’hui de 9,64%. Un peu plus que les 8,9% annoncés par ComeScore courant août. Autre précision apportée par la dernière étude et pas mois surprenante, les audiences réunies de Bing et Yahoo sont quand à elle en baisse (20,14% pour le mois d’août conte 20,36% en juillet).

Pas très réjouissant pour le géant de l’informatique qui a fait de Yahoo son nouveau partenaire pour rattraper Google. Par ailleurs, le PDG de StatCounter ne se prive pas d’enfoncer le clou au sujet de cette timide évolution. «Ce qui est probablement un peu inquiétant pour Microsoft, est que quand vous analysez les données hebdomadaires, Bing atteint un niveau maximal durant la 10e semaine (de son lancement) le 16 août avec 10.98 %, et qu’il a baissé depuis lors », analyse Aodhan Cullen.

De son côté, Google ne semble pas vaciller devant ces résultats, et se permet même d’augmenter sa part de marché (77,54% en juillet contre 77,83% en août). Une petite augmentation qui montre la difficulté pour Bing et Yahoo de lui grappiller quelques miettes d’audience. Les données de l’étude se sont basées sur plus d’un milliard (1,073 précisément) de recherches, répertoriées durant juillet et aout par StatCounter sur plus de trois millions de sites web. Des chiffres à en donner le tournis, mais qui confirment, s’il était besoin, l’inamovible suprématie de Google dans le domaine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur