Moteur de recherche: Yahoo passe sous pavillon Bing

Logiciels

L’intégration de Bing dans Yahoo se poursuit. Les résultats des recherches effectuées sur Yahoo sont aujourd’hui produites par le moteur de Microsoft.

La stratégie de Microsoft sur le marché de la recherche en ligne prend forme. Conformément au calendrier mis en place par Yahoo et Microsoft dans le cadre de leur accord technologique et commercial signé à l’été 2009 et conclu pour une durée de dix ans, le moteur de recherche Bing de la firme de Redmond s’apprête à s’installer sur le portail Yahoo, dans un premier temps en Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada) pour la première phase de ce déploiement.

Dans un billet publié sur le blog officiel de Yahoo Search, le groupe Internet américain précise que, dès la fin de cette semaine, les utilisateurs anglophones outre-Atlantique verront s’afficher des résultats de recherche issus du moteur Bing sur les sites Yahoo.

Les internautes, mais aussi ceux utilisant Yahoo depuis leur terminal mobile, visualiseront les pages de résultats Yahoo Search comportant la mention “Powered by Bing”. Le déploiement de Bing sur les portails internationaux de Yahoo devrait se dérouler ces prochains mois.

Yahoo tient toutefois à préciser que certains de ses outils de recherche seront toujours disponibles, comme son service Site Explorer. Mais le projet de personnalisation Search Monkey tombe à l’eau. La plate-forme permettant de générer des résultats de recherche enrichis fermera ses portes le 1er octobre prochain.

Les deux firmes américaines doivent également s’atteler à la mise en place du deuxième volet de leur accord portant sur l’e-pub. Ainsi, dans le domaine de la publicité, Yahoo se chargera de gérer les plates-formes publicitaires des deux entités pour la gestion des programmes des liens sponsorisés, mais pas pour la gestion de la partie «display» (affichage comme les bannières publicitaires).

L’objectif de cette stratégie reste de s’imposer face à l’indétrônable Google. Une stratégie payante? Trop tôt pour le dire. Il n’en reste pas moins que Google voit ses parts de marché grignotées. En un an, la part de Mountain View aux Etats-Unis est passée de 64,7% à 61,6% en juillet 2010 selon Comscore. Soit une baisse de 3,1% essentiellement captée par Bing qui a gagné 3,7% sur l’année pour s’établir à 12,6%. La part de Yahoo reste stable, en légère augmentation (+0,8%), et occupe 20,1% du marché en juillet dernier.

Source: ITespresso.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur