Moto X : le premier smartphone Google personnalisable

Poste de travailSmartphones
Motorola Moto X

Plus que des capacités technologiques hors du commun, Motorola joue, avec son Moto X, la carte de la personnalisation et d’une intégration poussée d’Android.

On se demandait, précédemment, comment Motorola comptait-il distinguer le Moto X du reste du marché alors que ses caractéristiques techniques ne semblaient pas dépasser l’offre moyen de gamme. On le sait aujourd’hui, après la présentation officielle, hier soir heure française, du premier smartphone de Motorola conçu avec les équipes de Google, son propriétaire : nouvelle stratégie de vente et intégration poussée avec Android.

A la manière d’une automobile, les consommateurs américains pourront ainsi personnaliser, en ligne, le design de leur Moto X parmi 2000 combinaisons, jusqu’aux fonds d’écran et avec signature sur la coque (on ne pourra plus confondre son smartphone avec un autre). Une liste de combinaisons qui s’applique aux écouteurs et qui s’enrichira au fil du temps, notamment avec l’offre d’une coque en bois. L’envoi s’effectue sous 4 jours. Un délai relativement court rendu possible par l’assemblage de l’appareil au Texas. Motorola insiste d’ailleurs sur ce point soulignant que son téléphone est le seul du marché assemblé localement. Un argument qui pourrait bien participer au succès du produit.

Contrôle vocal

Côté intégration poussée, le constructeur met en avant le contrôle à la voix (Touchless Control) du terminal lorsque les mains sont déjà occupées (au volant par exemple ?). De fait, il s’agit du contrôle vocal de Google Now que l’on réveille à la voix («Ok Google Now») et à qui l’on peut donner des ordres («Enregistre une note», «Acheter du café», «Réveille moi dans 20 minutes»…). Un contrôle vocal dont il restera à vérifier l’étendue des capacités.

Autre innovation ergonomique, l’Active Display (Affichage actif) qui permet de remonter automatiquement à l’écran les informations importantes aux yeux de son propriétaire, promettant ainsi la fin des notifications continues et oppressantes à la longue.

Autonomie poussée

Notons également un accès rapide aux fonctions photo (Quick Capture). Doté d’une grande ouverture (f/2.4), l’appareil photo dispose d’un capteur ultra sensible «Clear Pixel technology» qui promet la prise de vue en faible condition de luminosité et la correction du bougé. Enfin, l’autonomie serait poussée à 24 heures malgré une batterie «normale» de 2200 mAh, probablement grâce à l’architecture X8 de Motorola qui intègre un composant de contrôle dynamique des coeurs processeurs.

Côté design et caractéristiques, le Moto X offre un dos légèrement bombé qui promet une bonne prise en main. Ainsi que des bords étroits qui permet d’insérer un écran de 4,7 pouces dans un format à peine plus grand que celui de l’iPhone 5 (129.3 x 65.3 x 10.4 mm). L’appareil embarque Android 4.2.2 (gageons que la mise à jour vers la 4.3 ne tardera pas) et la MotoBlur, la surcouche propre à Motorola, semble avoir disparu. L’omniprésence de Google se fait sentir. Il restera à vérifier comment Moutain View distinguera désormais ses Nexus du Moto X.

Configuration milieu de gamme

Le reste de la configuration est à l’avenant : résolution de 720 x1280 (étonnant à l’heure où la Full HD en 1080p s’installe en standard), processeur Qualcomm Snapdragon double cœur S4 Pro à 1,7 GHz (architecture Krait) épaulé d’un GPU Adreno 320 avec 2 Go de mémoire vive et 16 ou 32 Go de stockage interne extensible de 32 Go via microSD. Capteur 10 millions de pixels en façade et 2 Mpx en frontal. Wifi n et Direct, Bluetooth 4, NFC et GPS-A sont au rendez-vous. Le terminal supporterait la 4G LTE (pour les Etats-Unis du moins).

Le Moto X sera disponible en Amérique du Nord et Latine fin août ou début septembre chez AT&T, Sprint, US Cellular, Verizon Wireless pour 199 dollars assorti d’un engagement de 2 ans. Le prix nu n’est pas précisé. Pas plus que sa disponibilité dans le reste du monde y compris en Europe. Dommage.

Il est évidemment trop tôt pour préjuger du succès futur du Moto X. Mais le smartphone taillé autour des services Google assorti des possibilités de personnalisation marque clairement une rupture des modèles Android chez le constructeur. Un bon point pour relancer ses ventes… et mettre la pression sur la concurrence.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – 4 ans d’Android !

Le Moto X en images

Image 1 of 6

Moto X - écran 4,7 pouces
Smartphone de milieu de gamme, le Moto X embarque un écran de 4,7 pouces dans un format de 129.3 x 65.3 x 10.4 mm pour une résolution de 720x1280.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur