Motorola dit oui à Microsoft pour son O.S. mobile

Régulations

Victoire pour la firme qui va équiper les mobiles du deuxième constructeur mondial

La roue tourne pour Microsoft. Jusqu’à aujourd’hui, le groupe si dominateur en informatique avait bien du mal à pénétrer le marché des portables “intelligents” avec son système d’exploitation Windows Mobile. Le consortium Symbian écrasant tout sur son passage (93% du marché des OS pour mobiles).

Mais depuis que Motorola a quitté l’association de fabricants, la donne a changé. Ce qui fait grandement les affaires de Microsoft qui annonce un accord avec le numéro deux mondial du marché. Première concrétisation de cette union avec le MPx200: un mobile sera disponible chez Orange en Europe (au Royaume-Uni au mois d’octobre 2003), chez AT&T Wireless aux Etats-Unis et chez d’autres distributeurs en Europe et à Hong Kong. Partenariat significatif Doté d’une carte mémoire dont la capacité peut atteindre 1 Go, le MPx200 est aussi bien prévu pour une utilisation professionnelle que pour le divertissement. Les utilisateurs peuvent ainsi surfer sur le Web via Pocket Internet Explorer, télécharger et écouter de la musique au format numérique ou visionner des séquences vidéo avec le lecteur Windows Media. Par ailleurs, les utilisateurs ont la possibilité d’installer des applications et des logiciels sur leur mobile via une connexion sans fil ou le port USB d’un PC. “Cette collaboration avec Motorola constitue un pas significatif pour notre plate-forme Windows Mobile. Motorola nous apporte son expérience en matière de développement, de design et la reconnaissance de sa marque en matière de téléphonie mobile. Avec cette alliance, notre vision de la mobilité où l’utilisateur peut accéder à l’information où qu’il soit et à n’importe quel moment, devient une réalité”, déclare dans un communiqué Pieter Knook, vice-président directeur des terminaux mobiles et embarqués chez Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur