Motorola équipera les policiers irakiens en portables

Cloud

Les entreprises américaines continuent de se partager le gâteau de la reconstruction de l’Irak

L’après-guerre en Irak ressemble à une formidable distribution de contrats pour les entreprises américaines. Après Halliburton (pour le pétrole), WorldCom (pour le GSM), c’est au tour de Motorola de décrocher un contrat de 15,8 millions de dollars pour fournir à la police de Bagdad 3.000 postes de radio portables pouvant être embarqués, ainsi que leurs stations de base. Saluons l’ouverture de l’administration américaine.

Car on retiendra que l’appel d’offres pour ce contrat n’a été adressé qu’à des compagnies américaines. Le contrat portait sur la vente, la distribution et l’installation des radios, de leurs stations, des relais, des émetteurs et des pièces de rechange au cours des quatre prochains mois. Depuis le 9 avril, date à laquelle Bagdad est tombée aux mains des Américains, la capitale irakienne a été plongée dans le chaos et livrée au pillage.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur