Motorola et Nortel discuteraient d'une alliance pesant 10 millards

Réseaux

Le géant américain céderait-il au canadien sa division de terminaux mobiles? Ou s’agit-il, vraisemblablement, de rapprocher les activités ‘Infrastructures moibles’? Rien n’est fait

Motorola et Nortel discutent. Jusque là rien de sensationnel. Mais il pourrait s’agir d’un gros morceau: un rapprochement entre leurs divisions d’infrastructures mobiles, estime le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier.

Si elles aboutissaient, ces négociations engendreraient la création d’une entité pesant environ 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

Les deux groupes ont refusé tout commentaire, y compris sur le salon MWC qui se tient actuellement à Barcelone.

En janvier dernier, Motorola avait déclaré qu’il étudiait “différentes options stratégiques” pour sa division de terminaux mobiles; donc l’hypothèse d’une cession, même si elle était douloureuse, pourrait en faire partie.

Cependant, le Wall Street Journal croit savoir que, cette fois, il ne s’agirait pas de ce dossier des terminaux mais de Nortel Networks et donc d’infrastructure réseau.

On sait Motorola, 3è troisième fabricant de téléphones portables, en assez mauvaise posture ces derniers mois. Le géant américain a perdu des parts de marché face à ses concurrents. Parmi les mesures de redressement envisagées, il a été plusieurs fois question de cession de certaines activités.

Après les opérations menées par Nortel avec Siemens, des discussions avec Motorola apparaissent tout à fait plausibles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur