Motorola: le ‘smartphone’ menace le marché du PC

Régulations

Pour le CEO de Motorola, Ed Zander, c’est possible

“Les fonctionnalités PC sont de plus en plus souvent incorporées aux smartphones. Du coup, les téléphones hypercommunicants entrent de plus en plus en concurrence avec les bons vieux ordinateurs de bureau” a déclaré le patron de l’américain Motorola dans son speech lors de la Conference Software 2007, qui s’est tenue aux USA. “Nous pensons que ce qui s’est passé pour les PC, va se reproduire avec les smartphones.”

L’industrie du software développe d’ailleurs de plus en plus des micro-applications comme des logiciels de CRM (ndlr : la gestion de la relation client) pour les installer sur ces “téléphones intelligents”. Malgré ce constat qui va dans le sens de son analyse, Ed Zander, reconnaît qu’il est “encore trop tôt pour affirmer que les smartphones remplaceront un jour les ordinateurs.”

Motorola, qui est très populaire auprès du grand public, notamment grâce à son modèle ultra fin : le Razr ambitionne de renforcer sa présence dans le milieu professionnel.

À l’automne dernier, le groupe a ainsi confirmé son souhait de racheter Good Technology, un éditeur spécialisé dans la création de logiciels dédiés à l’entreprise.

Le fabricant de terminaux souhaite créer un smartphone permettant un usage professionnel et grand public. Par exemple en permettant au téléphone de s’adapter aux réseaux WiFi présent dans l’environnement de l’utilisateur.

Ainsi ce dernier passera de son WiFi de bureau à son réseau personnel sans interagir avec le téléphone.

Pour autant, le deuxième fabricant mondial de PC est à la traîne sur le marché professionnel, largement distancé par RIM et son BlackBerry, le smartphones sous Windows Mobile (qui permettent de retrouver son environnement Office et des applications métiers) ou encore les modèles pros de Nokia ou de Sony Ericsson (comme le P990).

Notons que Motorola doit actuellement faire face à de gros problèmes financiers, le groupe doit renforcer ses performances. La société cherche donc à élargir son catalogue pour faire face à une concurrence grandissante et à des profits de moins en moins importants au fur et à mesure que le marché arrive à saturation.

Le mois dernier, Motorola a également annoncé son plan de rachat de Terayon Communication Systems, un spécialiste de la télévision numérique pour un montant de 140 millions de dollars. De cette façon, le groupe pense conserver les bonnes performances de sa division Video Systems Infrastructure.

Pour ce qui est de son activité principale, la téléphonie mobile, Zander a annoncé que cette année 2007 serait profitable et qu’une partie de son résultat financier qui devrait être proche des 11 milliards de dollars sera utilisée pour des acquisitions et le développement de nouveaux produits.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur