Motorola Mobility augmente ses pertes au premier trimestre 2012

Régulations
Motorola Mobile World Congress 2012

Motorola Mobility a vendu moins de téléphones mobiles globalement mais plus de smartphones qu’en 2011.

La situation ne s’arrange guère pour Motorola Mobility. Le constructeur a publié une perte de 86 millions de dollars au premier trimestre 2012, supérieure aux 82 millions de pertes de 2011 à la même période. Et ce alors que le constructeur des Razr affiche un chiffre d’affaires de 3,1 milliards, en hausse annuelle de 2 %.

Les deux tiers des revenus proviennent de l’activité smartphones. Motorola Mobility en a vendu 5,1 millions sur les trois premiers mois de l’année, sur un ensemble de 8,9 millions de terminaux mobiles. Il s’agit à la fois d’une bonne et mauvaise tendance. Alors que le volume global diminue par rapport aux 9,3 millions d’unités commercialisées en 2011, le nombre de smartphones Android est en hausse par rapport aux 4,1 millions précédents.

L’acquisition de Motorola par Google en attente de validation

Outre le retour du Razr, fin 2011, Motorola Mobility a élargi son offre aux Razr Maxx LTE et Droid 4 LTE destinés à la 4G, ainsi que les Motoluxe et Defy Mini. Ces deux derniers ayant été introduits sur les marchés chinois et latino-américain. Le reste des revenus provient du secteur résidentiel (passerelles multimédias et solutions) pour 884 millions (-2 %).

Motorola Mobility subit toujours la finalisation du rachat par Google pour 12 milliards de dollars en août 2011. Si les autorités de la concurrence ont validé l’acquisition, l’opération attend toujours la validation de la Chine. Motorola l’espère pour le début du deuxième semestre 2012.

La neutralité d’Android

En attendant, les bruits de couloir fusent. Selon le Wall Street Journal, Google pourrait rester neutre en matière de licences Android. Autrement dit, il ne privilégierait pas Motorola par rapport au reste de ses partenaires sur ses développements Android. Stratégie surprenante dans la mesure où la fragmentation et la multiplication des constructeurs freinent probablement les entreprises en quête de solutions unifiées dans leur développement de stratégie mobile (d’où le succès des iPhone et iPad en entreprise).

Pourtant, toujours selon le quotidien américain, Google aurait l’intention d’investir des sommes importantes pour pousser l’innovation chez le constructeur. Enfin, selon Bloomberg, l’actuel PDG Sanjay Jha pourrait se voir remplacer par Dennis Woodside. Autant de bruits qui parasitent probablement l’image de Motorola Mobility en cette période de transition.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur