Motorola Mobility n’est pas à la hauteur, selon Google

Poste de travail
Motorola Mobility appartient désormais à Google | Silicon

Pour le directeur financier de Google, Motorola n’est pas encore en mesure de se distinguer sur le marché de l’offre Android.

Les produits Android de Motorola ne sont pas à la hauteur de ce que Google attend en matière d’innovation et de transformation. C’est en substance ce qu’a déclaré Patrick Pichette le 28 février.

Le vice-président et directeur financier de la firme de Mountain View s’exprimait à l’occasion de la Morgan Stanley Technology Conference, rapporte TheVerge.

Rappelons que Google a mis 12,5 milliards de dollars sur la table pour acquérir Motorola en août 2011. Une acquisition validée en février 2012 par les régulateurs américain et européen.

Absence de produits différenciant

Certes, depuis, Motorola a bien proposé le Razr HD, mis à jour sous Jelly Bean en novembre dernier et le Razr i sous Intel, voire le Razr Maxx et, aux États-Unis, le Droid Razr M. Mais aucun de ces terminaux n’a réussi à s’imposer par son facteur différenciant. En 2012, le constructeur arrive d’ailleurs à la 9e place du classement mondial des vendeurs de téléphones avec moins de 2% du marché, selon Gartner.

Mais Google entend bien inverser la tendance même si le constructeur doit encore « drainer » l’héritage d’un cycle de produits qui court sur 18 mois. Ce qui explique peut-être pourquoi ce n’est pas Motorola qui a été choisi pour construire le Nexus 4, mais LG.

La nouvelle vague

« Nous sommes en train de construire la nouvelle vague », a annoncé Patrick Pichette. Qui s’est bien gardé de faire allusion au projet X Phone, un smartphone à écran flexible qui pourrait voir le jour l’été prochain. En attendant, c’est Samsung et son Galaxy S4, présenté le 14 mars, qui portera haut les couleurs d’Android.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur