Motorola s’attaque au Blackberry

Régulations

Le fabricant américain lance MotoQ, un smartphone à clavier dont le principal atout est d’être léger

On le sait, les smartphones à clavier se vendent de plus en plus. Destinés principalement à recevoir et envoyer des mails, ces terminaux, savant mélange entre un PDA, un PocketPC et un mobile, sont largement plébiscités par la cible professionnelle.

Outre Blackberry qui a ouvert la voie, on trouve aujourd’hui le fameux Treo, les iPaq de HP, les Qtek. Mais il faudra désormais compter avec un des géants du secteur, le numéro deux mondial, l’américain Motorola. Le fabricant annonce en effet le lancement de MotoQ, un smartphone à clavier particulièrement réussi au niveau du design. Reprenant l’aspect de la gamme RAZR, ce terminal fait la différence avec un poids plume: 115 grammes, là où la concurrence s’approche dangereusement des 200 grammes. Il est également très fin: 11 mm. Motorisé par le dernier Windows Mobile 5.0, le smartphone peut à la fois viser les professionnels mais aussi le grand public de plus en plus avide de services mobiles. Car outre la messagerie, Windows Mobile 5.0 permet de naviguer sur le Net, d’utiliser MSN Messenger ou encore d’échanger plus facilement des fichiers avec son PC. Il est doté d’un processeur Intel Bulverde, d’un écran QVGA 2,4 pouces, d’un clavier mécanique QWERTY, de 128 Mo de mémoire flash et d’un port carte SD. Seul point noir, il n’est pas UMTS, ni Wi-Fi. Il accepte les réseaux GSM/GPRS/EDGE et les liaisons bluetooth.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur