Motorola s’empare de Symbol Technologies pour 3,9 milliards

Cloud

Nouvel épisode de taille dans le feuilleton des fusions et concentrations dans le secteur des équipementiers télécoms

Face aux rapprochements entre Alcatel et Lucent, et entre Nokia et Siemens, les autres équipementiers télécoms se cherchent éla parade. Certains se réorganisent, comme Ericsson [lire notre article], d’autres sortent le chéquier pour grandir. Vite.

C’est au tour de l’américain Motorola, cette fois: il annonce le rachat de son compatriote Symbol Technologies pour la modique somme de 3,9 milliards de dollars. En ‘cash’.

Symbol s’est illustré sur le marché professionnel avec ses gammes de terminaux mobiles “durcis” ou spécifiques: des modèles renforcés ou spécialement équipés de lecteurs code à barre ou, plus récemment, de dispositifs RFID (Radiofrequency identification).

Motorola rachètera la totalité des actions Symbol en circulation à un prix unitaire de 15 dollars, soit 33 cents au dessus du cours du titre à la clôture ce lundi 18 septembre.

Symbol est un spécialiste des équipements et technologies sans fil pour l’entreprise. Précisément, il est le leader des produits et systèmes RFID et codes barres, d’infrastructure ‘wireless’ et de gestion de mobilité.

L’entreprise a réalisé en 2005 un chiffre d’affaires de 1,76 milliard de dollars et enregistré un bénéfice net de 32,2 millions de dollars.

Le p-dg de Motorola, Ed Zander, a expliqué que cette transaction fait avancer significativement la stratégie du groupe dans le domaine de la mobilité à destination du marché des entreprises et renforce son portefeuille, déjà important, de “propriétés intellectuelles“.

Motorola prévoit que l’opération aura un effet positif sur ses résultats dès la première année suivant la clôture de l’acquisition, prévue fin 2006 ou début 2007. Ensuite, Symbol deviendra une filiale de Motorola et sera intégré dans la division Networks & Entreprise du groupe.

Il s’agit donc d’un nouvel épisode dans le grand feuilleton des fusions-acquisitions dans le secteur. Rappelons qu’Alcatel a pris le contrôle de Lucent et des activités Mobiles 3G de Nortel, tandis qu’Ericsson s’est emparé de Marconi. Par ailleurs, Nokia et Siemens ont fusionné leurs activités réseaux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur