Motorola taille dans le vif

Régulations

Moins rentable, le fabricant supprime 3.500 postes

Malgré des ventes en hausse, Motorola voit son bénéfice trimestriel fondre comme neige au soleil. La faute à des prix de plus en plus bas qui impactent autant l’entrée de gamme que le haut du catalogue.

Le deuxième fabricant mondial de mobiles annonce un bénéfice de 528 millions de dollars, soit 21 cents par action, contre 1,177 milliard (46 cents/action) au quatrième trimestre de 2005. Conséquence, le groupe américain devrait supprimer 3.500 postes au premier semestre 2007 pour réduire ses coûts.

Pourtant, les volumes sont au rendez-vous. Motorola a livré sur octobre-décembre 65,7 millions de combinés au quatrième trimestre (+47% sur un an). Sa part de marché prend 1 point en un trimestre et s’établit à 23,3%.

Le directeur général, Ed Zander, a expliqué lors d’une téléconférence avec des analystes que la baisse des bénéfices était due notamment à celle des prix du Razr. Il a aussi évoqué un ralentissement du marché américain des téléphones utilisant la technologie iDen développée par Motorola.

Ces résultats mitigés ne sont pas une surprise, Motorola avait prévenu qu’ils louperait ses objectifs au début du mois de janvier.

La branche d’équipements de réseaux est également en repli : son bénéfice d’exploitation passe de 542 à 428 millions pour un chiffre d’affaires de trois milliards, en hausse de 6%.

En revanche l’activité de réseaux domestiques, qui produit notamment des décodeurs TV, a augmenté ses profits à 118 millions de dollars contre 52 millions au dernier trimestre 2005, pour un chiffre d’affaires en progression de 39% à 980 millions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur