Motorola Xoom victime d’une marque déjà déposée

CloudTablettes

Xoom Corp porte plainte pour usage illégale de la marque Xoom utilisée par Motorola pour qualifier sa première tablette tactile Android. Une mauvaise publicité à l’heure du lancement de l’ardoise numérique aux Etats-Unis.

Motorola Mobility pourra-t-il continuer à exploiter la marque Xoom, nom attribué à sa première tablette tactile sous Android? C’est ce que devra décider un tribunal de San Francisco qui a enregistré la plainte de… Xoom Corp. Une mauvaise publicité en perspective pour Motorola à l’heure où l’opérateur Verizon Wireless inaugure aux Etats-Unis la commercialisation de la nouvelle ardoise numérique.

Xoom Corp est une entreprise spécialisée dans le transfert d’argent par Internet. Une activité a priori sans rapport avec la production de tablettes tactiles. Mais, soutenu par les investisseurs Sequoia Capital, New Enterprise Associates et Fidelity Ventures, Xoom Corp rappelle que son service transactionnel a été ouvert en 2003 et que le nom « Xoom » a été déposé l’année suivante. Selon l’entreprise basée à San Francisco, le lancement de la tablette Motorola sous cette marque pourrait provoquer une confusion dans l’esprit des consommateurs.

D’autant que Motorola était bien au courant des conséquences éventuelles à vouloir exploiter une marque déposée. Selon l’agence Bloomberg, Motorola a essuyé fin 2009 un premier échec devant l’U.S. Patent and Trademark Office (USPTO), l’organisme dépositaire des marques et brevets. Le dépôt de la marque Xoom serait notamment trop proche de celle possédée par Zoom Telephonics, qui, basée à Boston, fabrique des modems et d’autres appareils de communication, souligne ITespresso.fr. On se rapproche déjà plus des tablettes.

Mais le 10 février, Motorola a contesté ce rejet en affirmant que les services et les produits des deux sociétés étaient clairement différents. L’USPTO a décidé de laisser le dossier ouvert pour recueillir éventuellement des contestations de parties tierces. Une faille que Xoom Corp s’est précipité à exploiter en déposant plainte contre Motorola Mobility.

L’emprunt de marques existantes pour qualifier de nouveaux appareils informatiques est récurrent. En 2007, Cisco et Apple signaient un accord autorisant l’exploitation de la marque iPhone par Cupertino. Une stratégie similaire avait permis à Google d’utiliser la marque Nexus détenue par Integra pour qualifier son premier smartphone. Motorola sortira-t-il son carnet de chèque pour conserver la marque Xoom?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur