Mozilla veut rapprocher Flash et HTML5

Poste de travail

Avec Shumway, Mozilla dote les navigateurs HTML5 d’un lecteur Flash écrit en JavaScript, et ne nécessitant pas l’installation d’un greffon.

Les développeurs de la fondation Mozilla travaillent sur le projet Shumway, une machine virtuelle qui permet d’exécuter les applications Flash dans un navigateur web… dépourvu du greffon d’Adobe.

Contrairement à d’autres expérimentations, comme celles d’Adobe qui consistent à générer des fichiers d’animation HTML en lieu et place du SWF, Shumway est un véritable module d’exécution des fichiers SWF. Il interprète donc les commandes Flash en instructions compréhensibles par un butineur. Ce dernier devra toutefois disposer d’un support avancé du HTML5 et d’un moteur JavaScript aussi rapide que possible.

L’objectif est à la fois de se débarrasser du greffon d’Adobe et de pallier son manque sur certaines plates-formes. L’approche de Mozilla est saine : certes, les usages changent, mais il serait déraisonnable de faire une croix sur le code et les applications écrites en Flash.

Le web s’éloigne-t-il d’Adobe ?

D’autres initiatives ont été précédemment mises en place, comme Smokescreen, très proche de Shumway. Certains vont encore plus loin en proposant carrément des greffons compatibles avec les fichiers SWF. Ces derniers pourront ainsi directement remplacer l’offre d’Adobe.

C’est le cas de Gnash, qui évolue lentement, et de Lightspark, guère plus actif. À défaut d’être réellement lancé, le mouvement semble se confirmer au travers de la multiplication de ces initiatives (souvent avortées, il est vrai).

Concernant les autres greffons, celui lié à Java ne pose pas problème, grâce à l’OpenJDK. Le clone open source de Silverlight, Moonlight, est pour sa part abandonné. Il n’y aucun regret à avoir ici,  vu le peu d’applications Silverlight accessibles.

Crédit photo : © Adobe


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur