MSN Vidéo mise sur les contenus forts avant de s’attaquer à YouTube

Régulations

Les utilisateurs français auront d’abord accès à des programmes TV ou à des clips avant de pouvoir mettre en ligne leurs propres créations

La vidéo est la nouvelle marotte des géants de l’Internet. Il y a bien sûr le cinéma et la télévision avec des offres de VOD qui se multiplient. Mais il y a aussi les contenus personnels, une offre qui fait le succès de YouTube par exemple.

Evidemment, Microsoft ne pouvait pas rater de telles opportunités. Et compte jouer sur les deux tableaux. La firme officialise ainsi en France son MSN Vidéo, qui curieusement n’a pas été baptisé Live Vidéo. Il s’agit d’une chaîne généraliste de vidéos 100% gratuite.

Financé par la publicité (une publicité, en format vidéo, est diffusée toutes les 2 vidéos), ce service proposera dans un premier temps des contenus issus d’Endemol France (la Star Academy…), de la chaîne d’information continue i>TELE, du site de diffusion de clips vidéos de Sony et EMI : Musicbrigade, du site d’informations sportives Eurosport.fr, ainsi que deux chaînes de télévision du groupe Lagardère (Canal J et Filles TV).

6.000 vidéos dans les domaines du divertissement, de la musique, du sport ou de l’actualité sont d’ores et déjà disponibles. Les formats, proposés en streaming, sont courts (3 mn en moyenne) L’internaute a par ailleurs la possibilité de constituer ses playlists, par un simple glisser/déposer des vidéos sélectionnées. Comme sur YouTube.

D’ailleurs, dans un deuxième temps, MSN Vidéo va s’ouvrir aux contenus produits par les internautes “d’ici quelques semaines”. C’est d’ailleurs déjà le cas aux Etats-Unis. Le service encore en beta, baptisé Soapbox, vient d’être lancé et offre les mêmes fonctions que YouTube qu’il concurrence frontalement. De son côté, YouTube commence juste à signer des accords avec les Majors du divertissement afin de proposer lui aussi des contenus à forte valeur ajoutée.

Lancé il y a deux jours, MSN Vidéo France revendique déjà 200.000 utilisateurs uniques qui ont visionné plus de 1 million de vidéos. Aux Etats-Unis, il compte 11 millions de visiteurs uniques par mois. Mais il lui reste du pain sur la planche: en août dernier, YouTube comptait au total 34 millions de visiteurs, selon l’institut Nielsen//NetRatings.

Pour autant, la force de frappe de Microsoft lui permet de rester serein: “Nous ne sommes pas aveugles au fait que YouTube est largement leader actuellement”, a expliqué Rob Bennett, responsable des services de divertissement et de vidéo chez MSN. “Nous n’en sommes vraiment qu’au début de la vidéo en ligne. C’est toujours l’acte I.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur